L'abus de shampoing sec nuit gravement à vos cheveux

Santé
TENDANCE - Démangeaisons, boutons, plaies et même pertes de cheveux. L'usage trop fréquent de shampoing sec peut avoir des conséquences graves pour la santé de vos cheveux, alertent des coiffeurs britanniques.

Il vous dépanne le matin, quand vous n'avez pas le temps de vous laver les cheveux : le shampoing sec est devenu en quelques années un indispensable pour toutes les personnes pressées. Cependant, il n'est pas conçu pour être utilisé régulièrement. Et les conséquences en cas d'abus sont d'être anodines, d'après des coiffeurs et des trichologistes interrogés par le Dailymail .

Démangeaisons, boutons, plaies et même pertes de cheveux. Voilà de quoi le laisser au placard, du moins si vous l'utilisiez tous les jours. "Le shampoing sec est très populaire mais c'est une solution de dépannage, il n'est pas conçu pour être utilisé tous les jours, confirme le coiffeur Lee Stafford. Si le produit est déposé sur des cheveux très longs, par exemple, il peut obstruer les pores et donc créer des boutons."

Une mère de famille anglaise en a fait l'amère expérience

Interrogée par le journal britannique, une mère de famille britannique, dépassée par la naissance de son troisième enfant, en a fait l'amère expérience. Pour gagner du temps, elle avait fini par utiliser un shampoing sec de manière quotidienne. Les premières démangeaisons sont apparues au bout de quelques semaines. "J'ai commencé à avoir des pellicules et de petites taches sur ma tête qui saignaient quand je me brossais les cheveux", raconte-t-elle.

C'est son coiffeur qui a fait le lien avec le shampoing sec. Après avoir arrêté de l'utiliser, les symptômes ont commencé à disparaître. D'autant que ce produit de secours ne remplace aucunement l'utilisation d'un shampoing classique, puisqu'il ne fait que déposer une substance qui absorbe la graisse, mais ne nettoie pas du tout les cheveux. "Les microbes qui se nourrissent de l'humidité du cuir chevelu seront donc toujours là", explique l'expert Lain Salli de l'Institut du cheveu à Manchester (Royaume-Uni).

À LIRE AUSSI >> Trois conseils pour entretenir ses cheveux

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter