Le café, un allié contre la somnolence au volant, selon une étude

Tasse de café - illustration

VIGILANCE - Une tasse de café avant de prendre la route favorise une conduite vigilante pendant “au moins deux heures” et permet d’éviter de potentiels accidents, révèle une étude publiée ce jeudi.

L’astuce pourrait vous être utile sur la route des vacances, à l’heure des premiers départs. Le café favorise bien la vigilance et combat dans la durée la somnolence au volant, première cause de mortalité sur autoroute, selon une étude publiée ce jeudi 8 juillet. La boisson "prévient de manière très efficace l'apparition d'un état de somnolence accidentogène ainsi que la survenue de micro-sommeils", détaille l’analyse commandée par l'association Assurance Prévention et menée par le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann et le médecin endocrinologue Fabrice Bonnet.

Dans le cadre de cette enquête, 75 conducteurs évalués ont été invités à boire soit un "expresso décaféiné", soit un "double expresso" ou une "boisson caféinée", avant de s'installer dans un simulateur de conduite. La moitié des participants ayant consommé un expresso décaféiné ont présenté des épisodes de micro-sommeil au cours des deux heures de conduite, contre un quart de ceux ayant bu une boisson caféinée et 3% des consommateurs de double expresso.

Le taux de caféine étant le même dans le groupe "café" et dans le groupe "boisson caféinée", "la caféine seule ne permet pas d'expliquer la différence entre ces deux groupes", précise l'étude. "Le café ne donne pas qu'un coup de fouet. Nous souhaitons maintenant étudier quelles molécules expliquent ce résultat, afin de savoir si les Français qui n'en boivent pas peuvent profiter de ces bénéfices grâce à d'autres boissons", explique le docteur Saldmann à l’AFP.

Lire aussi

Le café “ne compense pas le manque de sommeil”

Pour autant, la consommation de café "ne compense pas le manque de sommeil" et ne dispense pas les conducteurs de rester prudents, met en garde Stéphane Pénet, administrateur d’Assurance Prévention. Parmi les réflexes à ne pas manquer : des “pauses régulières”, “une bonne hydratation” et des “repas légers".

Une précédente recherche publiée par les mêmes auteurs en 2020 avait esquissé le "repas optimisé" pour combattre la somnolence au volant : concombres, radis, endives ou tomates permettent, grâce à leur forte teneur en eau, une hydratation progressive. Le poisson blanc, l'omelette au blanc d'œuf ou le blanc de poulet mobilisent moins d'énergie qu'une viande rouge pour être digérés, ce qui évite l'effet "montagnes russes : coup de forme, coup de pompe", souligne le Dr Saldmann.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde va exporter 8 millions de vaccins en octobre

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.