Le gouvernement veut en donner systématiquement aux femmes avant et pendant la grossesse : à quoi sert la vitamine B9 ?

Santé

DÉCRYPTAGE - Dans son grand plan de prévention santé présenté ce lundi, le gouvernement préconise la prise systématique de comprimés de vitamine B9 pour les femmes avant et pendant la grossesse. Mais on peut aussi en trouver dans de nombreux aliments.

De la grossesse jusqu'au troisième âge : la ministre de la Santé Agnès Buzyn et le Premier ministre Edouard Philippe ont présenté ce lundi les 25 mesures qui composent le plan de prévention santé. Parmi ces mesures, ils recommandent la prise systématique de vitamine B9 (acide folique) aux femmes avant et pendant la grossesse. Mais à quoi sert cette vitamine ? Dans quels aliments peut-on en trouver ? On vous explique.

Lire aussi

Foies d'animaux, légumes, fruits secs...

Pour justifier cette mesure, le dossier de presse du ministère avance un constat : un enfant sur 1000 en France souffre d'un défaut de fermeture du tube neural, entraînant des malformations de la moelle épinière (spina bifida) ou du système nerveux central (anencéphalie). Il existe pourtant un moyen simple de prévenir cette anomalie : la vitamine B9

Cette dernière "joue un rôle important dans le bon développement du système nerveux de l’embryon et intervient notamment dans la fermeture du tube neural", précise le dossier de presse. On trouve cette fameuse vitamine dans de nombreux aliments comme les foies d'animaux, les légumes de couleur verte (salade, épinards...), les fruits secs (noix, amandes...), le melon, les œufs ou encore dans des céréales du petit-déjeuner. Mais cela ne serait pas suffisant. 

Une diminution des risques de 72%

Selon plusieurs études, dont une parue en août 2017 dans le New England Journal of Medicine, la supplémentation en acide folique (le nom scientifique de la vitamine B9) permettrait de diminuer de 72% les risques de malformations. 

En vidéo

JT20H : Femmes enceintes, ce qu’il faut et ne faut pas manger

Dans son plan de prévention, le gouvernement dit ainsi vouloir systématiser la prescription en vitamine B9 pour les femmes qui souhaitent avoir un enfant au moins quatre semaines avant la conception et a minima durant les deux premiers mois de grossesse. Comment ? En sensibilisant les professionnels de santé concernés pour les inciter à prescrire ce traitement de manière systématique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter