Le Obalon, nouveau régime gonflé

Le Obalon, nouveau régime gonflé

DirectLCI
ALIMENTATION - En Grande-Bretagne, une nouvelle méthode d'amaigrissement non chirurgicale et réversible fait de plus en plus d'adeptes : le Obalon forme d'une pilule qui gonfle ensuite dans l'estomac pour se sentir rassasié plus rapidement et manger moins.

Est-ce la nouvelle mode déjantée après le régime corset ou le 5:2 ? Aussi loufoque qu'il y paraît, il semble néanmoins plus sérieux. En Grande-Bretagne, de plus de plus de personnes souhaitant maigrir se lancent dans la méthode Obalon, explique le Daily Mail. Avec cette technique, l'expression "être ballonné" prend tout sens… Le but ? Avaler une capsule dans laquelle se trouve un ballon de moins de six grammes qui se gonflera automatiquement dans l'estomac. En prenant de l'espace, il comble la sensation de faim et permet d'être rassasié plus rapidement.

Il s'agit d'un procédé similaire à celui de l'anneau gastrique, qui limite la quantité de nourriture consommée. Là aussi, seuls des médecins sont autorisés à conseiller la méthode. Même si elle n'est pas invasive, elle est uniquement destinée aux personnes obèses, mais assez pour envisager une chirurgie bariatrique. Le ballon se garde douze semaines dans l'estomac, avant d'être retiré via endoscopie. En fonction du poids à perdre, entre un et trois ballons peuvent être posés simultanément. Durée de l'opération : moins de 15 minutes, beaucoup plus rapide - et moins invasif - que la pose d'un anneau.

Déjà homologué en Europe

Et tout aussi efficace ? des données provenant des études cliniques menées en Europe et au Mexique ont démontré que les participants perdaient en moyenne 8,2% de leur poids corporel total en trois mois. "J'ai suivi les progrès du Obalon au cours des dernières années, j'ai été très enthousiasmé par le potentiel qu'il pourrait offrir", explique au Daily Mail Sally Norton, un chirurgien spécialiste de la perte de poids. Il a des effets secondaires minimes, est rapide et facile à placer et est très bien toléré. Il permet aux patients de changer leur comportement alimentaire".

Malgré ces résultats encourageants, tous les patients ne pourront pas espérer en bénéficier : le traitement, constitué de deux "Obalon" (en fonction de la corpulence, on peut en placer entre un et trois simultanément dans l'estomac), se vend au Royaume-Uni à 2 995 livres, soit 3 500 euros. Le ballon Obalon est homologué dans l’Union européenne et disponible dans sept pays (Autriche, Belgique, Allemagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Espagne) mais pas en France. Reste à savoir si cette méthode est si recommandée pour le patient. Car il lui restera la difficile tâche de changer définitivement ses habitudes alimentaires pour maintenir son poids.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter