Des médecins réclament le port du masque obligatoire dans "tous les lieux publics clos"

Robert Cohen, pédiatre et signataire de la tribune réclamant l'obligation du port du masque en milieu clos et public, explique les raisons pour lesquelles il lui semble indispensable de renforcer cette mesure de protection.
Santé

DEUXIÈME VAGUE - Plusieurs médecins se prononcent ce samedi dans une tribune pour "le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos". Une mesure pour empêcher un nouveau pic de l'épidémie de coronavirus en France.

Après les transports et certains commerces, les Français vont-ils se voir contraints de porter un masquer dans tous les lieux publics clos ? Si elle n'est pas encore à l'ordre du jour, cette mesure sanitaire est activement réclamée par de nombreux professionnels du médical. 

Dans une tribune parue ce 11 juillet dans Le Parisien, quatorze médecins de renom ont justifié la nécessité d'une telle précaution. 

"Limiter le diffusion du virus"

Dans ce texte, les auteurs s'inquiètent de "signaux faibles [qui] commencent à apparaître" qui constituent autant d'alertes "sur un possible redémarrage massif des transmissions" en France. Pour éviter un tel scénario, ils préconisent d'agir pour "éviter un deuxième confinement plus ou moins complet" en augmentant le "port du masque". Plus précisément, le professeur Antoine Pelissolo (psychiatre) et le docteur Jimmy Mohamed (médecin généraliste), rédacteurs de la tribune, réclament "le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos". 

Lire aussi

S'ils reconnaissent qu'il s'agit d'un équipement "inconfortable", ils rappellent surtout qu'il constitue "une condition importante pour limiter la diffusion du virus" si "tout le monde le porte".  Ces demandes sont soutenues par des cosignataires éminents parmi lesquels infectiologues Eric Caumes, Karine Lacombe et Anne-Claude Crémieux, ainsi que l'urgentiste Philippe Juvin et le néphrologue Gilbert Deray. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Ce cri du cœur intervient dans un contexte de relâchement des gestes barrières en France constaté à la suite de différentes enquêtes menées par Santé Public France. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont d'ailleurs appelé vendredi les Français à la "vigilance au quotidien" et au port du masque pour "prévenir" une "éventuelle deuxième vague de l'épidémie". Plus de 30 000 personnes ont déjà péri du coronavirus en France. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent