Le potimarron, un atout pour la vue et la peau

Le potimarron, un atout pour la vue et la peau
Santé
DirectLCI
NUTRITION – Source de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments, le potimarron regorge de vertus nutritionnelles. LCI fait le point sur toutes les bonnes raisons de le dévorer au mois de novembre.

De forme arrondie et de couleur orangée, le potimarron est de saison. En plus d’être une star d’Halloween, le petit potiron offre sa saveur délicieusement sucrée à la fin du mois d’octobre. C’est d’ailleurs de son goût si particulier, tirant vers celui de la châtaigne, qu’il a hérité son nom : le potimarron est une combinaison des mots potiron et marron. Mais les raisons de craquer ne s’arrêtent pas au plaisir gustatif. LCI dresse le portrait de la cucurbitacée avec le diététicien-nutritionniste Maxime Mességué.

Où le trouver, comment le choisir ?

Sur les étals des marchés, des supermarchés ou des magasins bio…le potimarron s’affiche un peu partout dès le mois d’octobre. Pour bien le choisir, quelques règles élémentaires s’imposent. "L’écorce ne doit pas être abîmée ou fissurée", conseille le spécialiste de la nutrition. Et gare aux zones molles au toucher qui indiquent un début de pourrissement. De plus, si vous l’achetez entier, préférez-le avec le pédoncule. Ce dernier a la particularité de ralentir la déshydratation du légume. 

Lire aussi

Ses points forts : il booste le système immunitaire et préserve la vue

Tout d’abord, le potimarron est un allié minceur. Pourquoi ? "Il est riche en eau, en fibres qui accélèrent le sentiment de satiété et il est très peu calorique", explique Maxime Mességué. Mais c’est aussi une excellente source de vitamine A, "une vitamine essentielle qui participe à plusieurs fonctions de l’organisme, ajoute le diététicien. Plus précisément, elle préserve la vision, elle contribue à la croissance osseuse et participe à la lutte contre les infections saisonnières." De quoi booster son système immunitaire !


Autre atout du légume : ses antioxydants. Parmi eux, les bêta-carotènes, connus pour être transformés en vitamine A dans l’intestin (pro-vitamine A). Le potimarron en contient d’ailleurs deux fois plus que la carotte. Ils aident à lutter contre le vieillissement prématuré des cellules et participent au maintien d’une belle peau. "Les antioxydants participent aussi à la préservation de la rétine et retardent l’apparition des maladies de l’œil", ajoute Maxime Mességué. Mais le légume aurait aussi des propriétés anti-cancer. "Des études ont montré qu’ils pouvaient repousser certains d’entre eux, comme celui du poumon ou de la bouche", note-t-il. 

 

A noter : "les graines du potimarron contiennent des acides gras mono insaturés qui préviennent de nombreuses maladies comme l’hypercholestérolémie (un taux trop élevé de cholestérol)", détaille le spécialiste. Après les avoir blanchis, vous pouvez les faire griller à la poêle par exemple. 

 

Comment le préparer ?

L’avantage du potimarron : son goût sucré qui plaît tant aux petits qu'aux grands. Il se marie aussi bien avec du salé qu’avec du sucré. Dans sa première version, vous pouvez le préparer en soupe, en ajoutant un filet de lait de coco pour varier les plaisirs ou en purée. Seul bémol commun à tous les légumes : "cuit, il perd de sa vitamine C", prévient le diététicien. En dessert, il se transforme en flan ou en confiture. Il peut aussi se mélanger à des agrumes pour une salade de fruits des plus revigorantes.

Prix et saison

La pleine saison s’étend d’octobre à janvier mais on peut le retrouver jusqu’au mois de mars. Côté prix, comptez entre 2 et 4 euros la pièce, entre 1 et 5 kg. "Il se conserve plusieurs semaines à l’air libre", précise Maxime Mességué. Mais une fois entamé, il faudra le cuisiner sans tarder. Il se conserve environ trois jours dans le bac à légumes du réfrigérateur protégé par un film alimentaire. 

 

Maxime Mességué est diététicien à Paris Xème

Son site : maximemessegue.fr

En vidéo

Découvrez la recette des pancakes au potimarron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter