Passé un certain âge, le sexe ne fait pas de bien aux hommes, mais aux femmes si

Santé

LIBIDO - Une étude américaine révèle ce mardi que - contrairement aux idées reçues -, hommes et femmes ne sont pas égaux devant les bienfaits du sexe. Surtout à partir de la cinquantaine

C’est la plus vaste étude jamais effectuée sur ce sujet un peu tabou. Une sexualité active - et satisfaisante - augmente le risque de crise cardiaque chez les hommes de  plus de 57 ans… mais est très bénéfique pour la santé de leurs congénères féminines !  Chez les femmes âgées de 57 à 85 ans ans en effet, les orgasmes issus de relations sexuelles "fréquentes et satisfaisantes" (au moins une fois par semaine) réduiraient leur risque d'hypertension, selon une expérience de l’université du Michigan dont les conclusions ont été publiées mardi dans le Journal of Health and Social Behavior. A ce rythme, les seniors hommes risquent pour leur part de subir un accident cardiovasculaire. Leurs chances de faire un AVC dans les cinq ans sont ainsi deux fois supérieures aux hommes inactifs sexuellement. Quand ce risque est inexistant chez les femmes.  

Une question d'intensité

"Qui plus est, les hommes plus vieux qui éprouvent un plaisir extrême avec leur partenaire sexuelle avaient un risque cardiovasculaire encore plus grand", a constaté la scientifique. Et là encore, au contraire, les femmes de la même tranche d'âge dont les rapports sexuels leur procurent des orgasmes intenses ont nettement réduit leur risque d'hypertension cinq ans après le début de l'étude par rapport à celles qui n'avaient pas eu de plaisir. L'hormone sexuelle libérée lors de la montée au septième ciel de la gent féminine pourrait être à l'origine de ces bienfaits. 

"Ces résultats remettent en question l'idée répandue selon laquelle des rapports sexuels procurent des bienfaits pour la santé de tous de façon égale", relève Hui Liu, professeure de sociologie et auteure de cette étude.   

La faute au viagra ?

Ces résultats suggèrent que le stress et les efforts demandés par une relation sexuelle sont plus éprouvants avec l'âge pour les hommes alors qu'ils ont davantage de difficultés à avoir une érection et à atteindre l'orgasme. La diminution des taux de testostérone et le recours à des médicaments pour palier aux dysfonctionnements pourraient aussi contribuer aux problèmes cardiovasculaires masculins, relèvent les chercheurs, tout en regrettant qu'il existe à ce stade "peu de données scientifiques pour le démontrer".

Lire aussi

    En vidéo

    Sexualité : les hommes aussi peuvent manquer de libido, la preuve ils consultent de plus en plus

    *Les chercheurs ont analysé les données d'une enquête nationale menée auprès de 2.204 personnes des deux sexes âgées de plus de 57 ans.

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter