Le vaccin contre la grippe, une arme indirecte face à la seconde vague de Covid-19 ?

Le vaccin contre la grippe, une arme indirecte face à la seconde vague de Covid-19 ?

STRATEGIE SANITAIRE - Une vaste campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, adressée à l'ensemble de la population, devrait permettre d'éviter la surcharge des hôpitaux avec une double épidémie cet hiver.

Une campagne de vaccination d'une ampleur inédite contre la grippe saisonnière sera lancée dès le mois d'octobre. Jusqu'ici, la piqûre était surtout recommandée pour les personnes âgées ou fragiles. Mais cette année, le public va être étendu. L'objectif est d'éviter à tout prix de surcharger les hôpitaux, déjà aux prises avec le Covid-19. 

La limitation de la grippe saisonnière devrait permettre d'éviter que le système de santé soit submergé par une double épidémie cet hiver. Et ce d'autant plus que certains symptômes de la grippe étant communs à ceux de la pandémie actuelle - la fièvre, la toux, la fatigue ou les courbatures -, cela pourrait créer une certaine panique et une ruée vers les services d'urgence.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

65.000 personnes aux urgences chaque année en raison de la grippe

Pour rappel, chaque hiver, 2 à 8 millions de Français sont touchés par la grippe, plus de 65.000 personnes finissent aux urgences tous les ans. Au total, la maladie a fait entre 8 000 et 14 000 morts par an au cours des trois dernières saisons. "Le problème qui nous attend ces deux prochains mois, c'est que des personnes vont se rendre à l'hôpital avec de la fièvre sans savoir si elles ont le Covid-19 ou pas", estime sur LCI le Pr Bruno Mégarbane, chef du service réanimation de l'hôpital Lariboisière à Paris. Et sans non plus, en retournant chez elles, s'il s'agissait du Covid-19 ou la grippe. Pour éviter cela, le professeur "recommande à l'ensemble de la population de se faire vacciner contre la grippe saisonnière cette année".

"On aura deux épidémies en parallèle", rappelle aussi le Pr Eric Caumes, chef du service infectiologie de l'hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris. S'il estime que "tout ça va être atténuer par le fait qu'on va tous porter le masque", M. Caumes espère cependant que "pour cet hiver, les autorités sanitaires appelleront la population dans son ensemble à se vacciner contre la grippe".

Un avis partagé par l'Académie de médecine. Elle alertait déjà en mai sur l'urgence de renforcer le calendrier vaccinal contre la grippe à la rentrée étant donné "les incertitudes sur la survenue d’une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 et sur l’ampleur de la prochaine grippe saisonnière". Son communiqué envisageait déjà "le scénario catastrophique dans lequel la conjonction des deux épidémies entraînerait un engorgement des services de réanimation et un nouveau pic de surmortalité, en particulier dans les EHPAD".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : des vols spéciaux pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

EN DIRECT - Candidature d'Éric Zemmour : le polémiste sera l'invité du 20h de TF1 mardi

VIDÉO - Joséphine Baker au Panthéon : découvrez à quoi va ressembler la cérémonie

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.