Le vaccin Méningitec ne présente pas de risque selon l’ANSM

Le vaccin Méningitec ne présente pas de risque selon l’ANSM

MÉDICAMENT – L’agence nationale de sécurité du médicament l’affirme dans un communiqué : le vaccin Méningitec ne présente pas de risque pour la santé. Accusé d’être responsable de nombreux troubles chez l’enfant, le produit est désormais mis hors de cause.

Après deux ans de polémique, l’autorité compétente a tranché. Dans un rapport, l’agence nationale du médicament (ANSM) conclut à l’absence de risque du vaccin Méningitec pour les enfants. Fièvre, troubles digestifs ou éruptions cutanées… Près de 580 familles ont porté plainte contre le laboratoire qui a commercialisé le produit suite à l’apparition de ces nouveaux troubles chez leur progéniture. "C’est simple, on avait un enfant, maintenant on en a un autre" , confiait ainsi une mère de famille à metronews.

Un lien incertain entre les particules métalliques et les maladies

Dans le doute, l’ANSM a décidé de retirer tous les lots du vaccin des pharmacies françaises en septembre 2014. En cause, la présence de particules métalliques oxydées dans le piston de certaines seringues. Un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) est alors formé pour examiner les risques du Méningitec. Verdict : "une réaction locale pourrait être envisagée" mais pas une réaction généralisée.

EN SAVOIR + >>  Vaccin Meningitec : des composants dangereux repérés par une analyse accablante

Suite à cela, l’avocat des parties civiles, Emmanuel Ludot, a demandé une autre analyse au laboratoire italien Nanodiagnostics. Les conclusions sont plus alarmantes. L’échantillon fait état de "débris de plomb, de zinc, de titane" et de "particule de zirconium". Des métaux que l’organisme des plus petits n’est pas en mesure d’éliminer et susceptibles d’engendrer des maladies graves.

"Le reflet de la réalité environnementale"

Mais après des examens complémentaires plus larges, L’ANSM met hors de cause le vaccin. Les trois lots de Méningitec contiennent effectivement des traces de métaux lourds…en quantités trop peu importantes pour inquiéter les experts. "La présence de traces métalliques dans des produits de santé ne représente pas en soi un défaut qualité ni un risque pour la santé dans la mesure où les concentrations sont inférieures aux seuils de sécurité établis par la communauté scientifique au plan international pour les médicaments", note l’ANSM .

De plus, le Méningitec ne ferait pas figure d’exception. Des traces similaires ont été retrouvées dans 5 autres vaccins, dans un médicament injectable et…dans du sérum physiologique. En fin de compte, leur présence est "le reflet de la réalité environnementale et ne doit pas être considérée comme un risque sanitaire."

A LIRE AUSSI
 >>   Méningitec : une saisie inédite de lots de vaccins par les experts

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.