Légumes oubliés : redonnez sa chance au salsifis

Légumes oubliés : redonnez sa chance au salsifis

DirectLCI
BIEN MANGER - Le salsifis, on vous l'accorde, c'est très rédhibitoire. Mais, comme tous les légumes, il a des qualités nutritionnelles qui lui sont propres et, franchement, on aurait tort de s'en priver

On a d'abord hésité à vous parler de lui. Il a vraiment trop mauvaise réputation. Et puis, en y réfléchissant, on s'est dit qu'on aurait tort de le snober. Le salsifis, c'est le légume qui rappelle la Seconde guerre mondiale à nos grands-parents et celui qui nous replonge directement dans nos pires souvenirs de cantine.

Mais le salsifis a beaucoup de ressources et il pourrait même vous surprendre alors mettez vos a priori de côté et tentez l'expérience. Vous n'avez de toute façon pas grand-chose à y perdre et plutôt tout à y gagner. 

► Où le trouver, comment le manger ?
Le salsifis ne se trouve pas partout. Ainsi, inutile de partir en croisade dans votre supermarché . Vous n'aurez que peu de chance de tomber sur lui. Scrutez plutôt les étals des marchés, mais tous les maraîchers n'en font pas, donc ouvrez l'œil ! "Préférez les petits salsifis aux gros, nous explique le diététicien Maxime Mességué, ils sont meilleurs". Le salsifis se consomme toujours cuit.

EN SAVOIR + >> Cette semaine le céleri rave s'invite dans votre assiette

► Ses points forts : un coupe-faim intéressant
Le salsifis est très pauvre en calories, donc pas de problème pour ceux qui surveillent leur ligne. Riche en inuline (une sorte de glucide, pour faire simple), il protège de certains cancers, notamment les colorectaux. "Comme le salsifis est bourré de fibres, ce légume a un fort pouvoir rassasiant", souligne Maxime Mességué. C'est donc un légume intéressant pour ceux qui sont sujets aux fringales. 

► Comment le préparer ? Faire oublier le salsifis de la cantine
" Quand on prépare ce légume, le défi est de ne pas faire revivre les mauvais souvenirs qui l'accompagnent." En effet, a priori, le salsifis n'a rien de très gourmand. Alors exit la préparation bouillie sans goût et sans odeur. "Pourquoi ne pas le faire revenir au Wok en gardant tout son croquant ?" propose le diététicien. Avec un trait de sauce soja, cela change en effet des recettes plus traditionnelles et cela risque d'en surprendre plus d'un.

 Saison et prix
Comptez environ deux euros le kilo, surtout si vous faites le choix du bio. Pour sa saison, il se consomme d'octobre à février. Vous avez donc jusqu'à la fin du mois pour tenter l'expérience et, si vous êtes vraiment réfractaires, rassurez-vous, la saison est bientôt finie !

Maxime Mességué est diététicien à Paris Xe.
Son site : maximemessegue.fr

À LIRE AUSSI
>> Retrouvez tous les légumes de la semaine >> Le rutabaga , un légume oublié pour ceux qui surveillent leur ligne >> Les aliments à manger cet hiver

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter