Les bracelets de festival sont truffés de staphylocoques

Santé

NIDS À BACTÉRIES - La saison des festivals de musique bat son plein et vous avez sans doute porté ces bracelets qui vous donnent accès aux concerts. Peut-être même les avez-vous conservés. Grave erreur. Une biologiste anglaise les a examinés. Résultat, ils contiennent 20 fois plus de bactéries que sur la plupart des vêtements.

Jetez vos bracelets de festival à la poubelle ! Telle est la conclusion d'une étude menée par une microbiologiste de l'Université de Surrey en Grande-Bretagne.

De nombreux festivaliers ont pris l'habitude de conserver leurs bracelets pendant des semaines, voire des mois. Une très mauvaise idée, d'après les résultats de l'étude, relayée par le  Dailymail .

Méthodologie : les bracelets d'un festival rock à la loupe
La chercheuse a examiné deux bracelets qui avaient été portés durant le festival de musique Reading en 2013. Pour cela, elle a utilisé de la gélose, un produit qui permet de révéler la présence de bactéries.

Ce que l'étude a montré : 20 fois plus de bactéries que sur un vêtement
En menant des analyses sur ces bracelets, Alison Cottel, la chercheuse à l'origine de l'étude, a découvert qu'ils contenaient un "nombre étonnamment élevé" de bactéries : près de 2000 staphylocoques et pas moins de 9000 microcoques. Soit 20 fois plus de bactéries que sur la plupart des vêtements.

Bien qu'ils soient soient inoffensifs la plupart du temps, les staphylocoques peuvent causer des furoncles et infecter les coupures ou des écorchures, détaille la chercheuse. S'ils sont ingérés, ils peuvent même causer une intoxication alimentaire aiguë, voire, plus rarement, de graves complications graves comme une septicémie."

Ce que l'étude va changer : ne gardez pas vos bracelets de festival
La microbiologiste conseille donc aux festivaliers de retirer le plus rapidement possible leur bracelet. "Toute personne travaillant dans le domaine médical ou dans la restauration devrait enlever immédiatement après le festival", recommande-t-elle.

A LIRE AUSSI
>>  Bactéries : attention aux équipements des salles de sport
>> 
Une image révèle la quantité de bactéries présentes sur nos mains
>> 
Le sèche-main : un vrai nid à bactérie

Article initialement publié le 3 juillet 2015

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter