Les délais d'attente pour l'accès aux soins, un problème récurrent chez les spécialistes

Les délais d'attente pour l'accès aux soins, un problème récurrent chez les spécialistes

JT 13H - D'après un rapport du CSA, un tiers des demandes de consultation en ophtalmologie n'aboutit pas. En ce qui concerne les délais d'attente pour un rendez-vous, toutes les régions ne sont pas à égalité.

L'institut CSA tire la sonnette d'alarme sur les grosses différences d'une région à l'autre pour l'accès aux soins. Entre Paris et la Bretagne, les délais d'attente pour un rendez-vous chez un ophtalmo varient de 25 à 135 jours. Avec les journées chargées des spécialistes et la patience des patients mise à rude épreuve, la situation se complique. D'autant plus que la demande en ophtalmologie ne va pas baisser dans les années qui viennent.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 12/06/2019 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 12 juin 2019 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 13H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Pilule anti-Covid de Merck : "Le médicament final n'est pas produit en France", confirme Pannier-Runacher

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.