Les déodorants accusés de favoriser le cancer du sein

DirectLCI
SANTE - Un geste simple du quotidien qui pourrait favoriser le cancer du sein. Dans un déodorant, du sel d’aluminium : un ingrédient de nouveau contesté. Les femmes frappées par un cancer du sein sont de plus en plus jeunes. Et dans 80% des cas, la tumeur se trouve juste à côté du creux de l’aisselle. De quoi intriguer deux chercheurs suisses.

Et si votre déodorant anti-transpirant vous donnait le cancer ? Alors que votre environnement est pollué de perturbateurs endocriniens et autres allergènes en tout genre, il se pourrait bien que ce petit geste du quotidien soit bien loin d'être anodin : s'appliquer un anti-transpirant sous les bras favoriserait l'apparition du cancer du sein.


C'est ce que dénoncent le professeur André-Pascal Sappino et le docteur Stefano Mandriota, oncologue et chercheur suisses, dans une étude publiée dans l'International Journal of Cancer. La découverte n'est pas à proprement parler une nouvelle. Cela fait plusieurs années que les sels d'aluminium (qui entrent dans la composition de la plupart des anti-transpirants) sont sur le banc des accusés. Mais cette nouvelle étude ose un lien plus direct en révélant la présence d'aluminium dans des prélèvements de tissus mammaires.

L'aluminium dangereux pour la santé

L’aluminium est reconnu de longue date comme un composant neurotoxique. Il est d'ailleurs interdit dans notre alimentation. On le soupçonne d'être lié à des maladies osseuses, hématologiques, cardiaques... et même de provoquer la maladie d’Alzheimer.


La preuve de la toxicité directe de l'aluminium pour le corps humain n'est toujours pas formellement établie mais cette nouvelle étude met en évidence des faits troublants : 

- les cancers du sein se multiplient

- ils surviennent de plus en plus jeunes

- 80 % Des tumeurs apparaissent juste à côté du creux de l'aisselle, où l'épiderme est extrêmement perméable. C'est précisément là que se trouve le réseau lymphatique qui draine la glande mammaire.

Une solution : le bicarbonate

Pour autant, l'alternative n'est pas "cancer du sein" ou "sentir sous les bras". Des solutions naturelles existent pour limiter la transpiration et éliminer les mauvaises odeurs. Le bicarbonate de soude, sain, naturel et à prix très réduit est une solution simple à la transpiration. Il suffit d'en saupoudrer sur vos doigts préalablement humidifiés et de vous le passer directement sur les aisselles. 


Toutes les explications en suivant le lien ci-dessous. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter