Les gels antibactériens dangereux pour la santé ? 200 scientifiques internationaux le clament une nouvelle fois

Santé

ALERTE - Dans un appel à la prudence publié récemment, des chercheurs et professionnels de santé, originaires de 29 pays, mettent en garde contre le triclosan et le triclocarban, particulièrement présents dans la composition de certains produits du quotidien. Interdits aux Etats-Unis depuis septembre 2016, ces antiseptiques sont notamment suspectés de favoriser le déclenchement du cancer du sein.

En matière de santé aussi, les apparences peuvent être trompreuses. Alors qu'ils ont vocation à protéger leurs adeptes des bactéries, les gels hydro-alcooliques seraient potentiellement dangereux pour la santé de ces derniers. Ou plus exactement, le triclosan et le triclocarban, particulièrement présents dans leur composition. 

Désireux de limiter la production et l’utilisation de ces antiseptiques, 200 chercheurs et professionnels de santé, originaires de 29 pays, interpellent la communauté internationale. Signé en 2016, leur appel à la prudence a été publié le 20 juin dernier dans la revue scientifique Environmental Health Perspectives.

Outre leurs effets antiseptiques très discutés, le triclosan et le triclocarban sont suspectés d'être des perturbateurs endocriniens. A utilisation régulière et prolongée, ils pourraient notamment favoriser une résistance aux antibiotiques, le déclenchement du cancer du sein, altérer les spermatozoïdes ou provoquer différents dérèglements hormonaux.

Lire aussi

En vidéo

La chasse aux perturbateurs endocriniens est ouverte

Des dizaines d’études préalables

Si des dizaines d’études ont déjà montré la toxicité de ces composants, les scientifiques signataires du "Manifeste de Florence" déplorent la lenteur de la prise de décision des pouvoirs publics. Et pour cause : outre les gels antibactériens, le triclosan et le triclocarban seraient présents dans plus de 2 000 produits de notre quotidien tels que les savons, les dentifrices, les détergents, des peintures ou encore des vêtements, des jouets et même des tapis. 

Aux Etats-Unis, 19 ingrédients antibactériens sont interdits depuis septembre 2016 par la Food and Drug Administration (FDA).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter