Les implants de stérilisation Essure suspendus pour 3 mois

DirectLCI
SANTÉ - La commercialisation des implants de stérilisation Essure est suspendue pour trois mois en France et dans l'ensemble de l'Union européenne, l'organisme chargé de renouveler leur certification ayant requis des éléments complémentaires pour se prononcer. Ces implants sont accusés de provoquer des effets indésirables parfois graves.

Fatigue anormale, douleurs articulaires et même accident vasculaire cérébral (AVC)... : les implants Essure étaient au coeur de la polémique depuis plusieurs mois. Ce vendredi, l'Agence française du médicament (ANSM) a annoncé la suspension de la commercialisation de ces implants pendant trois mois dans l'ensemble de l'Union européenne. L'organisme chargé de renouveler leur certification a en effet requis des éléments complémentaires pour se prononcer.


L'ANSM demande "par mesure de précaution de ne plus implanter dès à présent" ce dispositif et demande au laboratoire Bayer "de procéder au rappel des produits en stock". Cette suspension "n'est pas de nature à remettre en cause à ce stade" le rapport bénéfice/risque favorable de l'implant.

Mesure de précaution

Ces petits implants de stérilisation féminine en forme de ressort, commercialisés par le laboratoire allemand Bayer, sont contestés par certaines femmes, en raison d'effets indésirables parfois graves survenus après leur implantation. L'agence sanitaire du Brésil Anvisa avait elle aussi suspendu la vente de ces implants en février, avant de lever l'interdiction le 11 juillet, après avoir reçu "la documentation et les résultats des tests qui avaient été exigés".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter