Les masques chirurgicaux sont lavables et réutilisables 10 fois, assure l'UFC-Que Choisir

Les masques chirurgicaux sont lavables et réutilisables 10 fois, assure l'UFC-Que Choisir

PROTECTION - Ils sont jetés après chaque utilisation. A tort, selon l'UFC-Que Choisir. L'association de consommateurs affirme qu'il est possible de laver ses masques chirurgicaux dix fois en préservant leurs capacités filtrantes.

En France, les masques en tissu sont petit à petits délaissés au profit des masques chirurgicaux. Et ce au détriment de l'environnement. Mais, "bonne nouvelle pour le porte-monnaie et la planète", annonce l'UFC-Que Choisir, les masques chirurgicaux peuvent en réalité se laver plusieurs fois en machine sans perdre leurs qualités de filtration. "Les masques chirurgicaux, normalement destinés à être jetés après quatre heures d’utilisation, conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60 °C", indique l'association de consommateurs qui a effectué des tests, confirmant des recherches déjà faites par des scientifiques.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Des capacités de filtrage supérieures au masques en tissu, même après 10 lavages

L'UFC-Que Choisir a testé trois modèles de masques chirurgicaux, achetés en grande surface et en parapharmacie. Deux d'entre eux, de type 1, affichaient la norme EN 14683 et annonçaient 95 % d’efficacité de filtration bactérienne. Le troisième, acheté en parapharmacie, était vendu comme masque "de confort" et n'affichait aucun marquage officiel. "À l’état neuf, les 3 masques arrêtaient plus de 98 % des particules de plus de 3 µm, soit bien au-delà des 90 % des masques en tissu les plus filtrants, notre point de repère", rapporte l'association. "Après 10 lavages, et autant de passages au sèche-linge et de repassages doux au plus faible réglage du fer, leurs capacités de filtration se sont maintenues à un niveau suffisant pour un usage grand public : 100 % pour l’un des chirurgicaux, 90 % pour le second et 98 % pour le masque de confort", fait-elle savoir. Seul un léger feutrage de la matière a été constaté.

Les auteurs de ce test considèrent donc que même lavés, les performances de ces masques sont bien supérieures aux "exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA". "Contrairement aux consignes officielles, la réutilisation des masques chirurgicaux pour un usage non médical est donc envisageable sans compromettre leurs performances, y compris après passage au lave-linge", note l'UFC.

En mars, des chercheurs du CNRS avaient déjà assuré que les masques chirurgicaux conservaient leurs performances après un lavage jusqu’à 95 °C. En septembre, Philippe Vroman, enseignant-chercheur à l’École nationale supérieure des Arts et Industries textiles (ENSAIT) de Roubaix (Nord) faisait également état, sur France Bleu, d’un test de cinq lavages, à l’issue duquel les masques avaient gardé un niveau de filtration supérieur aux masques en tissu. Sur Franceinfo ce jeudi, le professeur Daniel Garin, médecin du travail, affirme de son côté laver ses masques chirurgicaux "depuis le mois de mars".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Il n'y a aucun regret. Il y a cette médaille, c'est ce que je retiens", affirme Riner

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.