Les rondelles de citron, véritables nids à bactéries

Les rondelles de citron, véritables nids à bactéries

DirectLCI
SANTE - À titre décoratif ou gustatif, de nombreux restaurants et bars servent des rondelles de citron avec les boissons. Mais une récente étude révèle un véritable risque d'ingurgiter tous les microbes dont elles sont porteuses pour diverses raisons.

Elles ornent nos verres pour donner une saveur aux sodas et autres boissons. Il faudrait pourtant enlever ces fameuses rondelles de citron avant d'entamer quoique ce soit, si l'on en croit des chercheurs américains. Leur étude, parue dans la revue Journal of Environmental Health et relayée par le Huffington Post révèle que si l'on y regarde de plus près, elles constituent de véritables nids à bactéries. Et comme les cacahuètes des bars, ce qu'on peut trouver dessus fait rapidement passer l'envie d'y goûter : matières fécales, bactérie E.coli, et champignons.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé des échantillons de peau et de pulpe de 76 citrons provenant d'une vingtaine de bars et restaurants. Leurs prélèvements ont révélé que 70 % des échantillons favorisaient la prolifération microbienne. Pourtant, ils étaient collectés avant qu'un client ne touche leur boisson fraîchement servie. D'où peut alors provenir la prolifération de ces microbes ? Aucune certitude, mais les chercheurs évoquent le personnel qui ne se laverait pas soigneusement leurs citrons et/ou les manipuleraient à mains nues.

Le restaurant, foyer à microbes

"Même si les citrons ont des propriétés antimicrobiennes, les résultats de notre étude indiquent qu'une large variété de micro-organismes peut survivre sur la pulpe et la peau d'un citron coupé en tranches", explique Philip Tierno, principal auteur de l'étude. Interrogé par le Huffington Post, il précise : "nous avons découvert que les hommes ont tendance à communiquer leur flore émanant des trois parties du corps. Cela inclut des bactéries provenant des intestins (sous la forme de matières fécales), des voies respiratoires (par la toux, la parole, l'éternuement) et de la peau.

Pas de quoi s'affoler pour autant, puisque le risque d'infection demeure très rare, grâce au système immunitaire. Mais les microbes sont partout, notamment dans les lieux de restaurations. L'étude précise en effet que les citrons ne sont pas les seuls foyers de bactéries, et de loin. Plus généralement, la présence d'organismes similaires a été détectée dans d'autres accompagnements comme les oignons et cerises. Le constat est le même pour des objets courants que sont les bouteilles de ketchup, les salières-poivrières et les menus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter