Les soignants du centre hospitalier de Limoux ont-ils été contraints d'acheter eux-même des gants ?

Des soignants ont jugé inadaptés certains gants fournis par le centre hospitalier.

OPPOSITION - Faute de gants disponibles, des soignants du centre hospitalier de Limoux ont dû eux-mêmes s'équiper, rapporte un journal local. La direction dément, laissant apparaître un différent au sujet de type de gants qui équipe le personnel.

Il y a quelques semaines, les professionnels de santé s'inquiétaient face aux difficultés rencontrées pour se fournir en paires de gants jetables. Des approvisionnements compliqués qui n'étaient pas sans rappeler ceux connus avec les masques il y a quelques mois. C'est dans ce contexte que dans l'Aude, le personnel du centre hospitalier de Limoux se retrouve "contraint d’acheter ses propres gants", selon le quotidien local L'Indépendant.

Une aide-soignante, restée anonyme, s'est confiée : "Depuis fin septembre, et la deuxième vague de Covid, nous en sommes réduits à acheter nos gants. Il est à la fois impossible de travailler sans gants ou de se servir de ceux qui nous sont fournis", a-t-elle déploré. Directement incriminée, la direction du centre hospitalier n'a pas tardé à réagir et livre une autre version des faits.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Un type de gants qui ne fait pas l'unanimité

À travers un communiqué, la direction de l'établissement a tenu à apporter un démenti. Elle "tient à préciser que depuis le début de la pandémie Covid-19, les professionnels du Centre hospitalier ont toujours bénéficié et bénéficient toujours d’équipements de protection individuels et de gants de soins, malgré un contexte de pénurie qui a été nationalement constaté".

Dans ce contexte, sont fournis "des gants vinyle de soins à usage unique, pour répondre aux besoins et assurer la sécurité des professionnels, ainsi que celle des patients et résidents". Par ailleurs, "les professionnels de l’établissement ont été sensibilisés sur l’usage, au bon moment, des gants vinyle en complément d’une hygiène des mains constante", ajoute le communiqué. "Des gants réutilisables ont été mis à disposition des agents chargés de l’entretien des locaux afin de limiter l'utilisation de gants jetables en contexte pénurique, comme le recommande le Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins d’Occitanie".   

Lire aussi

Le dernier paragraphe permet, en négatif, de comprendre le cœur du problème. "À toutes fins utiles, précisons que dans les établissements hospitaliers, les gants en latex ne sont utilisés que pour des gestes nécessitant des gants stériles, en chirurgie notamment", note la direction. Pourquoi une telle précision ? Car ce sont ces gants en latex que réclament des soignants du centre hospitalier, mécontents de ceux fournis dernièrement. Ces derniers sont décrits comme "transparents, trop larges" note L'Indépendant. Précisant qu'ils s'avèrent "légèrement plus solides que ceux offerts dans les stations-service"

Estimant ne pas pouvoir travailler dans de bonnes conditions, des soignants ont donc pris la décision de s'approvisionner de leur côté et réclamaient que ces dépenses puissent leur être ensuite remboursées via des notes de frais. Ce que la direction a refusé. Un réapprovisionnement effectué en ce début de semaine aurait permis de reconstituer des stocks. Le communiqué signé par le directeur de l'établissement indique d'ailleurs que le centre hospitalier de Limoux "dispose à l’heure actuelle d’une réserve  d’équipements de protection individuels allant au-delà des recommandations nationales".

Dans le contexte actuel, qui voit s'accentuer les difficultés d'approvisionnement, l'utilisation d'un type de masque alternatif a donc été au cœur d'un différent entre des soignants de l'établissement et leur direction. Il n'y a pour autant pas eu de pénurie à proprement parler, bien qu'une série d'actes aient été amenés à être effectués avec des modèles de gants qui ne sont pas ceux employés d'ordinaire.  

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Les remontées mécaniques des stations ouvertes aux ski-clubs et aux professionnels

EN DIRECT - Loi Sécurité globale : 30 interpellations à Paris après des heurts pendant la manifestation

Lire et commenter