Les trois huiles essentielles pour passer l'hiver sereinement

Les trois huiles essentielles pour passer l'hiver sereinement

DirectLCI
NATUROPATHIE – C'est simple comme bonjour. Quelques gouttes sur vos poignets ou un petit flacon à respirer... Les huiles essentielles peuvent vous aider à combattre le froid, l'épuisement et les virus hivernaux.

L'hiver est là. Le froid s'est installé. Et la fatigue aussi. Pour aider votre organisme à lutter contre cette attaque saisonnière généralisée, vous pouvez opter pour les huiles essentielles. Attention, rappelle à metronews Maria Ponsa , biochimiste et naturopathe diplômée de l'Institut supérieur de naturopathie , "l'aromathérapie fait partie des techniques utilisées en naturopathie, à côté de l'hygiène alimentaire, de l'activité physique ou de la gestion du mental et du stress, pour accompagner chaque personne sur le chemin de la santé. Mais ce n'est pas la panacée." Elles peuvent cependant vous faire du bien. Voici des pistes.

EN SAVOIR + >> Faire une cure de vitamines vous aide-t-il vraiment à rester en bonne santé ?

Réparez vos mains sèches avec la lavande

Si votre peau est craquelée, sèche, "mettez une goutte d'huile essentielle de lavande vraie dans de l'huile végétale ou du beurre de karité et profitez de ses propriétés cicatrisantes", conseille la naturopathe.

Guillaume Gérault , directeur de l' École française d'aromathérapie intégrative (EFAI), suggère quant à lui d'utiliser de simples huiles végétales, comme l'huile de macadamia, qui "hydrate la peau sans être collante". Mode d'emploi : "Deux à trois applications par jour sur la zone sèche en petite quantité." Autre recommandation : le gel de silice, sans adjuvant ni huile essentielle, que "vous trouverez facilement en parapharmacie et dans les boutiques bio". Le mode d'utilisation est le même et ce gel a "l'avantage de pénétrer très rapidement".

EN SAVOIR + >> 3 conseils pour garder de belles mains en hiver

Boostez vos défenses immunitaires avec le ravintsara

Il vous reste à éviter le rhume, la grippe, la rhynopharyngite et toutes ces affections hivernales. "L'huile essentielle de ravintsara va stimuler vos défenses immunitaires", mentionne le naturopathe. Conseils d'utilisation : "Mettez une à deux gouttes directement, sans huile végétale, sur un poignet, frottez les deux poignets et répétez ce geste quatre à cinq fois dans la journée." Précaution : ne pas utiliser chez les enfants de moins de 6 ans et jamais en cas de toux sèche, car cette huile contient un composé asséchant. À privilégier pour traiter les toux grasses donc.

On retrouve le même composé dans l'eucalyptus radiata, qui agit sur les voies respiratoires hautes – idéal quand vous avez le nez bouché – et l'eucalyptus globulus, qui intervient sur les voies respiratoires basses – à retenir en cas de bronchite. Lorsque vous êtes déjà tombé malade, "versez quelques gouttes d'huile essentielle dans un bol d'eau chaude et respirez au-dessus du bol, en fermant les yeux car les vapeurs sont agressives pour vos muqueuses", souligne Maria Ponsa. Vous pouvez aussi diluer quatre à cinq gouttes dans une cuillère à café d'huile végétale et frictionner cette mixture sur la poitrine et le long de la colonne vertébrale.

EN SAVOIR +
>> 3 conseils pour lutter contre la gastro-entérite
>>
3 conseils pour vous prémunir de la grippe
>>
3 conseils pour combattre le rhume

Cessez d'être fatigué grâce au pin sylvestre

Autre tactique pour ne pas tomber malade (ou l'être moins longtemps) : être moins fatigué. Guillaume Gérault préconise l'utilisation de l'huile essentielle de pin sylvestre. Mode d'utilisation : "Une respiration basse, lente et profonde au bouchon. C'est-à-dire que vous inspirez, gardez un petit moment les poumons pleins, puis expirez, cinq fois de suite. Autant de fois que nécessaire dans la journée."

Autre voie d'utilisation possible : "Une à deux gouttes au niveau du poignet, pour respirer plus facilement pendant la journée." Quant à Maria Ponsa, elle propose de "diluer deux-trois gouttes dans une huile végétale comme l'huile d'amande douce ou de sésame et de frotter ce mélange dans le dos, en haut des reins, au-dessus des lombaires donc, pour stimuler les glandes surrénales . À ne faire que le matin après la douche et surtout pas le soir, au risque de ne pas trouver le sommeil".

Dans tous les cas, n'oubliez pas, après avoir manipulé ces huiles très concentrées, de vous " laver les mains avec une eau savonnée, parce qu'il est très vite arrivé de se frotter l'œil et de se brûler", alerte la spécialiste. Et "n'utilisez pas ces huiles plus de trois semaines : faites des pauses pour éviter l'accoutumance".

EN SAVOIR +
>> 3 conseils pour utiliser vos huiles essentielles sans danger
>>
Idée reçue : "Les huiles essentielles assainissent l'air et aident à mieux respirer"

Plus d'articles

Sur le même sujet