L'étude santé du jour : boire trop d'alcool favorise la perte de mémoire

L'étude santé du jour : boire trop d'alcool favorise la perte de mémoire

Santé
DirectLCI
SANTE - Les hommes qui boivent régulièrement trop d'alcool à l'âge adulte s'exposent à un déclin accéléré de la mémoire, de leurs capacités d'attention et de leur concentration, révèle une étude publiée mercredi.

Les chercheurs ont déjà mis en lumière les effets nocifs de la consommation accrue d'alcool sur le cerveau des jeunes. Ils ont désormais la certitude que ces excès chez l'homme âgé de 40 à 60 ans sont également néfastes : selon une étude publiée dans la revue Neurology , une forte consommation d'alcool en milieu de vie pourrait entraîner un déclin cognitif plus rapide au cours de la vieillesse. Perte de mémoire, de concentration, capacité d'attention diminuée, etc. Autant de symptômes pouvant apparaître chez un consommateur régulier.

Ce risque concerne des hommes buvant plus de 36 grammes (plus de 3,5 verres) d'alcool par jour, selon l'étude épidémiologique conduite par des chercheurs de l' Inserm et l'University College London (Royaume-Uni). Leur recherche a porté sur 5 054 hommes et 2 099 femmes. Les participants ont été interrogés à trois reprises sur une période de 10 ans sur leur consommation habituelle d'alcool (vin, bière, spiritueux, etc.).

Pas de données significatives pour les femmes

Les premiers tests ont eu lieu lorsqu’ils étaient âgés en moyenne de 56 ans, puis ont ensuite été répétés à deux reprises à 5 et 10 ans d'intervalle. A savoir : liste de 20 mots à reproduire après leur énoncé, test de raisonnement logique constitué de 65 questions et de deux tests durant lesquels ils devaient écrire respectivement le plus de mots commençant par S et de mots d'animaux, le tout en une minute.

Aucune différence entre les non-buveurs, les anciens buveurs et les buveurs légers à modérés n'a été constatée, mais les buveurs dits excessifs ont montré un vieillissement intellectuel (ou cognitif) de 1,5 à 6 années supplémentaires. En revanche, aucune donnée significative pour les femmes. La raison ? Trop peu d'entre elles sont de grosses consommatrices, mais les chercheurs suspectent tout de même qu'un déclin cognitif soit également possible pour celles consommant plus de deux verres par jour. Par ailleurs, de précédentes études avaient déjà montré que les femmes ont une meilleure mémoire que les hommes, consommation d'alcool ou pas.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter