L'étude santé du jour : courir est aussi bon pour nos neurones 

L'étude santé du jour : courir est aussi bon pour nos neurones 

DirectLCI
FORME – Le jogging on sait que c'est bon pour le corps mais il semblerait que se soit aussi très bon pour notre cerveau. Explications.

Vous courez pour garder la forme, garder la ligne, garder le moral ? Et bien sachez que vous le faites aussi pour la santé de votre cerveau. En effet, le running aurait un effet positif sur nos capacités cognitives et plus particulièrement sur nos neurones.

Ainsi, des chercheurs finlandais ont découvert que la pratique régulière de la course à pied contribue à stimuler notre hippocampe, c’est-à-dire la zone du cerveau qui régit notre mémoire mais également notre capacité à apprendre. Les résultats de cette étude ont été publiés par la revue Journal of Physiology : London.

► Méthodologie : des rats très sportifs !
Pour comprendre le rôle de la course sur notre cerveau, des scientifiques ont demandé à des rats de chausser leurs baskets. Autrement dit on les a fait courir régulièrement et longtemps pour reproduire les conditions d'un jogging chez les humains. On leur a aussi fait faire de la musculation à haute dose pour comprendre le mécanisme spécifique de la course sur le cerveau.

EN SAVOIR + >> Trois conseils pour se remettre à courir en douceur

► Ce que l'étude a démontré : la course booste nos neurones
Très rapidement l'expérience a démontré que  la neurogenèse (la formation de nouveaux neurones pour faire simple) était plus performante chez les rats qui couraient. Chez ceux qui pratiquaient la musculation quasiment aucune amélioration n'était constatée sur ce terrain-là. Or, cela est assez rare pour être souligné car notre stock de neurones n'est pas sans limite. En effet, ces derniers se forment pour la plupart lors de notre vie in utero et notre enfance. Notre développement cérébral terminé, la tendance s'inverse et notre réserve décline peu à peu, d'où l'importance de ne pas avoir une conduite à risque qui pourrait l'endommager (drogue, abus d'alcool...).

► Ce qu'il faut en conclure : combattre à tout prix la sédentarité
Si le sport est bon pour prévenir de nombreuses pathologies le fait qu'il puisse nous aider à garder des capacités cognitives performantes est une nouveauté qui mérite d'être prise en compte. On sait depuis longtemps que courir libère des endorphines qui contribuent à doper notre moral mais si en plus de cela, le running peut nous aider à garder un cerveau jeune et en bonne santé on aurait tort de s'en priver. Et si vous détestez courir, ne désespérez pas car les auteurs de cette étude vantent également les mérites de toute activité dite "cardio" sur les neurones. Piscine, marche rapide, aérobic trouvez le sport qui vous convient pour un cœur et une tête en pleine forme ! 

À LIRE AUSSI
>> Comment la lecture stimule nos neurones >> Les cinq commandements du joggeur
>> Cinq critères pour choisir ses baskets

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter