L'étude santé du jour : des muscles artificiels créés à l'aide de filet de pêche

L'étude santé du jour : des muscles artificiels créés à l'aide de filet de pêche

Santé
DirectLCI
SCIENCE - Des scientifiques sont parvenus à mettre au point des muscles artificiels grâce à un matériau utilisé pour construire les filets de pêche et le fil de couture. Sa particularité : il est extrêmement résistant, et le muscle d'autant plus puissant.

Le nouvel homme bionique serait-il en passe d'être créé ? On n'en est certes pas encore là, mais cette invention a de quoi faire rêver. Une équipe internationale de chercheurs chapeautée par l'université de Dallas-Texas, aux Etats-Unis, a publié ce vendredi dans la revue Science les résultats d'une invention d'un prototype de muscles hors du commun : artificiels, ils ont été créés en utilisant un polymère présent dans les filets de pêche et le fil à coudre. Ce polymère rend le matériau extrêmement solide et résistant. Et les muscles qu'il a permis de créer sont dotés d'une force inhumaine, révèlent les chercheurs, dont l'article est relayé par le site Pourquoi Docteur .

Des muscles 100 fois plus puissants

Ces muscles artificiels ont ceci d'extraordinaire qu'ils fonctionnent grâce à l'énergie thermique, en absorbant de la lumière ou encore à l'aide de carburant. Par ailleurs, leur structure leur permet de soulever cent fois plus de poids et de générer cent fois plus de puissance qu'un muscle humain. Pour le Dr Ray Baughman, auteur de l’étude, "les applications possibles pour ces muscles polymères sont multiples", qui rappelle que les robots humanoïdes les plus élaborés sont limités par leur poids dans leur dextérité.

Les chercheurs pensent même que cette invention pourrait être utilisée par la médecine dans le développement de prothèses pour les personnes amputées ou handicapées. Reste néanmoins à leur imputer le sens du toucher. Mais là aussi, la science avance à pas de géant, comme en témoigne cette expérience neurologique menée récemment sur deux singes , dont l'un est parvenu à contrôler les mouvements de l'autre par la pensée alors qu'il était paralysé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter