L’étude santé du jour : du houblon pour prévenir le cancer du sein ?

L’étude santé du jour : du houblon pour prévenir le cancer du sein ?

PRÉVENTION – La plante sert à fabriquer de la bière mais elle est aussi utilisée en phytothérapie. Une étude américaine révèle que le houblon pourrait diminuer le risque de cancer du sein.

Sous forme de compléments alimentaires, le houblon peut être utilisé pour lutter contre la nervosité, les troubles du sommeil, pour stimuler l’appétit ou encore pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause. Une alternative naturelle aux traitements hormonaux substitutifs (THS).

Or l’hormonothérapie substitutive peut être un facteur de risque de cancer du sein. Des chercheurs américains ont donc voulu savoir si les cônes jaunâtres impactaient ce risque. Les conclusions de leur étude préliminaire, publiées dans la revue scientifique Chemical Research in Toxycology, sont plutôt encourageantes. Le houblon pourrait même avoir un effet protecteur.

EN SAVOIR + >>  3 conseils pour bien dépister le cancer du sein

Méthodologie : le houblon testé sur les cellules cancéreuses
Les scientifiques de l’université de Chicago (Etats-Unis) ont comparé l’impact d’un extrait de houblon enrichi (Humulus lupulus L.) sur la métabolisation de l’œstrogène, le processus lorsque la tumeur se développe. Pour cela, ils ont utilisé deux souches différentes de cellules de cancer du sein. Les chercheurs ont ensuite comparé les résultats.

Ce que l’étude a démontré : les effets protecteurs de l’extrait 6-PN
Le verdict suggère que certains composés actifs du houblon pourraient avoir des propriétés protectrices. Plus en détail, le houblon contient des phyto-estrogènes, des substances chimiques qui produisent des effets similaires aux hormones féminines (œstrogènes). Ainsi, les chercheurs ont trouvé que l’extrait 6-PN (ou 6-prénylnaringénine) stimulait certaines cellules, de façon à réduire le risque de souffrir de ce type de cancer.

EN SAVOIR + >>
Cancer du sein : 3 conseils alimentaires pour limiter les risques

Ce qu’il faut en conclure : ne buvez pas des litres de bière mais...
Des recherches complémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les propriétés anticancéreuses du 6-PN. Il est donc trop tôt pour conclure de façon formelle que prendre des compléments alimentaires à base de houblon seraient efficaces pour lutter contre le cancer du sein. Boire de la bière serait inutile car la quantité de l'extrait de houblon n'est présente qu'en petite quantité. Par mesure de précaution, l'utilisation du houblon reste contre-indiquée aux femmes ayant déjà souffert d'un cancer du sein ou ayant des antécédents familiaux à cause de l'activité œstrogénique supposée du houblon (et donc un facteur de risque possible). Egalement, les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas en prendre. 

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes et le plus meurtrier. Il aura tué 11 913 personnes en 2015.

A LIRE AUSSI

>> 
Une bière par jour pour protéger son cœur
>> 
La bière bonne pour l'érection et contre l'éjaculation précoce, selon une sexologue
>> 
L'ADN des bières bientôt décrypté pour faire le meilleur choix au bar

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 48.000 contaminations en 24 heures, en hausse de 55% sur une semaine

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.