L’étude santé du jour : du saumon pendant la grossesse protège l’enfant contre les allergies

Santé
DirectLCI
NUTRITION - Enceinte, faire le plein de bons gras tels que celui qu’on trouve dans les avocats ou le saumon pourrait prémunir l’enfant à naître contre les risques d’allergies.

Le bon gras c’est vrai cela fait quelque temps qu’on vous le présente à toutes les sauces. Mais de plus en plus de spécialistes convergent dans le même sens. Ce dernier est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme et retarde les maladies liées au vieillissement.

Mais voilà qu’une nouvelle étude vient mettre en lumière un effet particulièrement protecteur des acides gras poly-insaturés , plus particulièrement ceux présents dans le saumon, et cette fois au moment de la grossesse. Consommé de manière régulière pendant les 9 mois de gestation, ces derniers pourraient protéger l’enfant à naître contre les allergies respiratoires, notamment asthmatiques. C’est ce que vient de démontrer une équipe de chercheurs de l’université de Southampton au Royaume-Uni lors du congrès Experimental Biology , qui s’est tenu du 2 au 6 avril dernier, à San Diego aux Etats-Unis.

 Méthodologie : du saumon rajouté dans l’assiette des femmes enceintes
L’équipe de recherche a ainsi recruté 123 femmes enceintes et leurs enfants. Leur état de santé a été scruté pendant la grossesse et après. Leur alimentation durant les neuf mois pendant lesquelles elles ont été enceintes a notamment été pris en compte. La moitié de ces femmes avait consommé du saumon deux fois par semaine durant la grossesse, l’autre évitait ce poisson gras.

EN SAVOIR + >> Poisson toxiques : ne pas dépasser les deux rations hebdomadaires

Ce que l’étude a démontré : moins d’asthme allergique
A l’âge de 3 ans, un enfant sur 10 était diagnostiqué asthmatique. La quasi-totalité de ces cas s’étaient déclarés dans le groupe des femmes qui n’avaient pas consommé de saumon durant la grossesse. Cela pourrait s'expliquer par la Vitamine D contenue en forte teneur dans le saumon. Un résultat qui tend à démontrer l’importance de la nutrition lors des mois de gestation pour la vie future de l’enfant à naître. En effet, ces mois sont cruciaux dans la formation des organes du fœtus et dans sa résistance aux maladies qu’il pourrait rencontrer dans sa vie d’enfant et, plus tard, d’adulte.

Ce qu’il faut en conclure : du saumon oui, mais pas n'importe comment
Si le saumon semble donner des résultats très encourageants quand il est consommé durant la grossesse, ces conclusions sont tout de même à prendre avec des pincettes. Pour déguster du saumon lors de ces neuf mois en toute sécurité il faut respecter quelques règles de prudence. Dans un premier temps il est formellement interdit aux femmes enceintes de consommer du poisson fumé et encore moins cru. Exit donc la tanche de saumon fumé sur son toast grillé ainsi que les sashimis et autre maki de saumon. Rabattez-vous ainsi sur un morceau de saumon que vous préparerez vous-même à la vapeur ou au four par exemple.

Mais là encore, veillez à respecter la limite de  deux fois par semaine maximum . En effet, les poissons ont tendance à être contaminés par les métaux lourds présents dans les océans et en particulier le mercure. C’est pourquoi vous devez vous en tenir à cette règle de modération afin d'éviter d’exposer votre enfant à naître à des risques de malformation neurologiques notamment.

A LIRE AUSSI
>> Grossesse : trois rations de poisson par semaine augmentent le risque de surpoids de l'enfant

>> Syndrome d'alcoolisation fœtale : pour s'en protéger, pendant la grossesse c'est 0 alcool >> Grossesse : 10 minutes de soleil par jour pour réduire le risque d'asthme chez l'enfant ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter