L’étude santé du jour : être seul favorise les problèmes cardiaques

L’étude santé du jour : être seul favorise les problèmes cardiaques

ISOLEMENT SOCIAL– Mieux vaut sortir avec ses amis que chatter avec eux sur les réseaux sociaux. Une nouvelle étude montre que le sentiment de solitude accentue le risque d’avoir un souci cardiaque.

Ironique. Les réseaux sociaux ont envahi notre quotidien, au point que nous y consacrions près d’une heure de notre temps chaque jour. Mais cette vie sociale virtuelle n’a pas les mêmes effets sur la santé, notamment cardiaque, qu’une interaction en face-à-face.

EN SAVOIR + >> Vous passez en moyenne 46 minutes par jour sur Facebook

En effet, une nouvelle étude américaine révèle que le sentiment de solitude est lié à un risque accru de développer une maladie coronarienne ou d’être victime d’un AVC (accident vasculaire cérébral).  Les résultats des travaux ont été publiés dans la revue scientifique Heart.

Méthodologie : une méta-analyse menée sur 181.000 personnes
Pour arriver à ce constat, les scientifiques de l’université de New-York (Etats-Unis) ont examiné 23 études déjà publiées dans des revues spécialisées. Toutes portaient sur le stress et les maladies cardiaques. En tout, ce sont les résultats de plus de 181.000 adultes en bonne santé qui ont été examinés. Parmi eux, 4600 ont souffert d’une maladie coronarienne, soit une obstruction des artères due à une accumulation de cholestérol. Egalement, 3000 autres ont subi un AVC.

Ce que l’étude a démontré : environ 30% plus de risque de développer une maladie du cœur 
Les scientifiques constatent qu’une personne seule a un risque accru de 29% de souffrir d’une crise cardiaque ou d’une angine de poitrine et 32% plus de risque d’être victime d’un AVC. Hypertension artérielle, taux élevé de cholestérol, diabète… plusieurs raisons peuvent avoir provoqué l’apparition de ces maladies, parfois mortelles. Les chercheurs notent que la solitude affecte le style de vie. Ainsi, une personne seule aura tendance à moins se dépenser, à plus fumer, à manger de manière moins équilibré etc.

Une étude qui s’inscrit dans la lignée de celle menée par des scientifiques de l’université de Chicago. Publiés en novembre 2015, ces travaux montraient notamment que la solitude pouvait engendrer une défiance du système immunitaire. 

EN SAVOIR + >>  La solitude est dangereuse pour la santé

Ce qu’il faut en conclure : discutez, bougez et surtout sortez de chez vous
Entretenir les liens sociaux pourrait donc devenir une question de santé publique. En effet, les auteurs suggèrent que le manque d’interactions réelles peut être un facteur à prendre en compte pour évaluer l’état de santé de leurs patients.

Regarder les dernières séries au fond de son lit tout le week-end n’est donc pas bon pour votre cœur. Envoyer des messages instantanés sur Facebook n’y changera rien. En revanche, échanger avec eux autour d’un verre, aller faire un match de football ou jouer au volley dans un parc, oui.

A LIRE AUSSI
>>
 La solitude, un sentiment bien présent chez les étudiants
>>
 La solitude, un fléau français qui touche de plus en plus jeune

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : huit cas possibles du variant Omicron détectés en France

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.