L'étude santé du jour : fumer du cannabis pourrait augmenter le risque de diabète à l'âge adulte

L'étude santé du jour : fumer du cannabis pourrait augmenter le risque de diabète à l'âge adulte

CANNABIS - La consommation de cannabis pourrait augmenter le risque d'avoir un pré-diabète qui pourra évoluer vers un diabète de type 2 à l'âge adulte, rélève une nouvelle étude. En cause, un déréglement au niveau du contrôle de la glycémie.

Le cannabis a la réputation d'entraîner une faim de loup. En accroissant la sensation d'appétit, il pousse les consommateurs à la tentation de la fringale, tout en favorisant la perte de poids. On apprend aujourd'hui que les personnes qui consomment du cannabis sont beaucoup plus susceptibles de développer un pré-diabète qui pourra évoluer vers un diabète de type 2 à l'âge adulte par rapport à ceux qui n'en ont jamais fumé.

C'est la conclusion d'une nouvelle étude menée par une équipe de chercheurs de l'école de médecine de l'Université du Minnesota (États-Unis). Les résultats de leurs travaux, publiés dans la revue Diabetologia, associent pour la première fois la consommation de cannabis à un mauvais contrôle de la glycémie à l'âge adulte. Sans parvenir, toutefois, à démontrer un lien de cause à effet entre surpoids et l'augmentation du risque de développer la pathologie.

Méthodologie : plus de 3000 fumeurs de cannabis suivis pendant 30 ans
Pour arriver à cette découverte, le Pr Michael Bancks de l'Université du Minnesota a analysé les données de 3150 Américains âgés de 18 à 30 ans, suivis sur une période de 30 ans (entre 1985 et 2015). Aux États-Unis, le taux de consommation du cannabis est passé de 28% en 1985 à 12% en 2010. Pour éviter de fausser les résultats, l'équipe de scientifiques a éliminé les facteurs tels que le mode de vie ou les antécédents médicaux.

Ce que l'étude a montré : +65% de risques de pré-diabète
Après l'analyse des données, les chercheurs ont constaté que les adultes qui fument du cannabis sont 65% plus susceptibles d'avoir un pré-diabète qui pourra évoluer en diabète de type 2. Ceux qui ont arrêté d'en consommer, mais qui en ont fumé plus de 100 fois au cours de leur vie, ont un risque accru de 49%, en raison d'un mauvais contrôle de la glycémie, note l'étude.

Il s’agit ici d’une association, et non d’une démonstration d’un lien entre cannabis et risque de diabète de type 2. D'après les chercheurs, l'indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille ne semblent pas jouer de rôle dans l'augmentation du risque de développer la pathologie. Il existe peu de données sur les effets du cannabis sur la santé métabolique, les résultats de cette étude sonnent comme un avertissement, mais ils restent toutefois à confirmer.

Ce que cela va changer : la marijuana n'est pas inoffensive
En France, le cannabis reste de loin la drogue illicite la plus plébiscitée chez les 18-25 ans : 23% des jeunes femmes et 34% des jeunes hommes en consommeraient régulièrement, d'après les derniers chiffres de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

EN SAVOIR + >> Hausse de la consommation de drogues chez les jeunes

De plus en plus d'études suggèrent que la consommation de marijuana n’est peut-être pas aussi inoffensive que le croient les adolescents, et parfois leurs parents. D'autant qu'il existe encore peu de données sur les effets du cannabis sur la santé métabolique, si ce n’est l’association avec des apports caloriques augmentés. En attendant que d'autres recherches viennent confirmer ou non cette hypothèse, les résultats de l'étude sonne comme un avertissement pour tous les fumeurs de cannabis.

À LIRE AUSSI
>> Un risque accru de psychose chez les hommes qui fument du cannabis
>> Voilà pourquoi il ne faut pas fumer du cannabis de synthèse
>> Le combat d'un père pour soigner son fils de 14 ans au cannabis

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : l'Afrique du Sud devrait rapidement passer les 10.000 contaminations quotidiennes

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.