L’étude santé du jour : la chaleur, une arme imparable contre les punaises de lit ?

Santé
INFESTATION – Le parasite se faufile partout, même dans les bagages. Des scientifiques planchent sur une solution radicale pour éliminer ce cadeau empoisonné dont vous vous seriez bien passé. Laquelle ? Il suffit de monter la température…

La punaise Cimex lectularius L. aime trouver refuge dans les lits, mais pas que. Si elle vous précède dans une chambre d’hôtel ou d’auberge, le parasite n’hésitera pas à s’inviter dans vos valises et à se faufiler dans vos vêtements. La punaise de lit ne transmet pas de maladies mais elle laisse des petits boutons qui peuvent démanger, après s'être nourri de sang. De quoi vous faire vivre un enfer si elle colonise votre domicile. Mais pour éviter de ramener une petite surprise de voyage, les scientifiques ont peut-être trouvé la solution miracle : utiliser la chaleur. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Pest Management Science .

Méthodologie : chauffer une pièce remplie de punaises
Les chercheurs de l’université de Californie (Etats-Unis) ont mené plusieurs expériences sur 250 punaises mâles. Le principe : placer une valise souple infestée de punaises dans une pièce spécifique. Ils ont ensuite monté peu à peu la température jusqu’à trouver celle qui tuait le maximum de punaises sans détruire le bagage.

Ce que l'étude a démontré : une seule punaise a survécu
Verdict : une chaleur comprise entre 70 et 75°C semble être la température idéale pour éradiquer les parasites en six minutes. Sur les 250 parasites de l’expérience, seul un a survécu. Il a réussi à se faufiler à l’intérieur de la valise, se protégeant ainsi de la chaleur. Ceux qui ont trouvé refuge dans les motifs ou dans la fermeture n’ont quant à eux pas passé l'épreuve.

Autre observation : seulement 3% des parasites se sont déplacés vers l’intérieur de la valise en 24 heures. Cela laisse penser que traiter seulement l’extérieur d’une valise pourrait être suffisant pour éliminer la bête.

A LIRE AUSSI >>  Punaises de lit : attention à la couleur de vos draps

Ce qu'il faut en conclure : une alternative aux insecticides
Alors que les punaises de lit sont de plus en plus résistantes aux insecticides, cette découverte est une piste plus qu’intéressante pour les scientifiques. Mais encore faut-il trouver comment la mettre en pratique. Cette méthode "est efficace et respectueuse de l’environnement, mais cela peut prendre beaucoup de temps avant que la chaleur pénètre au fond d’un meuble ou d’une valise", précise Catherine Loudon, une auteure de l’étude.

Pour éviter l’infestation lors de vos voyages, quelques précautions s’imposent. Votre valise ne doit pas être déposée sur le lit, qui peut être infecté. Pensez à inspecter votre chambre, notamment les placards et le lit (sommiers, matelas…) avant de vous installer. Le parasite de sept millimètres de long est visible à l’œil nu. Et si vous constatez la présence du petit vampire, demandez à changer de chambre. A votre retour, une dernière inspection de vos valises ne sera pas de trop. Des gestes préventifs loin d’être infaillibles mais qui peuvent vous épargner des heures de nettoyage.

A LIRE AUSSI

>> 
5 astuces naturelles pour soulager une piqûre de moustique
>> 
Elle se fait mordre (exprès) 180.000 fois par des punaises de lit
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter