L'étude santé du jour : la manière de dire bonjour en dit beaucoup sur vous

L'étude santé du jour : la manière de dire bonjour en dit beaucoup sur vous

DirectLCI
PSYCHO - Hello ! Si la voix d'un interlocuteur transmet des signaux sur son sexe ou son âge, des psychologues affirment qu'elle nous permettrait même de se forger une opinion instantanée sur sa personnalité entière grâce à plusieurs facteurs comme le rythme et l'intonation.

En une demi-seconde, il dévoilerait tout de notre personnalité. Ce simple "bonjour", que l'on dit rapidement, timidement, joyeusement ou bruyamment serait suffisant pour permettre à la plupart des gens de tirer des conclusions sur la personnalité de l'interlocuteur qui en est à l'origine. Ce jugement s'établirait en une demi-seconde d'après le rythme et l'intonation de la voix, expliquent des psychologues des universités de Glasgow (Écosse) et Princeton (États-Unis).

Pour leurs études, ces derniers ont soumis à 320 participants une soixantaine d'enregistrements de voix. Sur chacun d'entre eux, une personne différente ne disait qu'un mot : "hello". En se basant sur ce son, les participants devaient noter leur impression sur la personne qui parlait. A-t-elle l'air sympathique, agressive, séductrice, chaleureuse ? Dix choix de personnalité prédéfinis s'offraient à eux. Les résultats de l'étude ont révélé que la plupart des enregistrements ont suscité la même réponse des participants.

La fiabilité, première qualité décelée

"Ceci suggère que le ton de la voix que vous utilisez pour dire bonjour donne directement et immédiatement une première impression à la personne à qui vous parlez", souligne l'étude . Les traits le plus souvent identifiés étaient la domination et la fiabilité : les femmes et les hommes qui avaient une intonation plus marquée étaient jugés dignes de confiance. La domination était quant à elle perçue chez les femmes qui employaient un ton aigu et les hommes à la voix grave.

"C'est étonnant de voir qu'à partir d'une simple bribe de discours il est possible de se faire une idée si précise sur une personne, explique le Dr Phil McAleer, membre de l'université de Glasgow et principal auteur de l'étude. D'autant plus, lorsque cette impression est la même que celle des autres auditeurs. Il est part ailleurs cohérent de voir que nous sommes plus susceptibles de reconnaître des signes de fiabilité et de domination car ce sont deux traits centraux de notre survie", ajoute-t-il.

Les auteurs estiment qu'il serait utile de se servir des conclusions de cette recherche pour améliorer les voix artificielles des systèmes de commandes vocales et d'aide à l'apprentissage. Cette dernière devrait également intéresser les personnes dont le travail dépend directement de leur voix, comme les conducteurs de train, les standardistes et les opérateurs téléphoniques. Une information qui peut enfin s'avérer fort utile pendant un entretien d'embauche.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter