L'étude santé du jour : la musique aide les enfants à développer leur langage

Santé
DirectLCI
SANTE – Un entraînement musical prolongé permet aux enfants d'accroitre les fonctions cérébrales liées au langage, explique une étude menée par des neurologues. Un phénomène particulièrement bénéfique pour les enfants issus de quartiers défavorisés.

La musique adoucit les mœurs, mais pas seulement. Elle a aussi le pouvoir de développer le cerveau des enfants pour faciliter leur apprentissage du langage, à en croire une étude publiée cette semaine dans le Journal of Neuroscience . Des chercheurs de l'université Northwestern dans l'Illinois ont étudié un groupe de 44 enfants âgés de six à neuf ans durant deux ans.

Ils ont voulu observer l'influence des cours de musique sur l'évolution de leur maîtrise du langage et de la communication. Les enfants étudiés étaient issus de quartiers défavorisés "présentant plus de risques d'échec scolaire et de problèmes sociaux", expliquent les neurologues. Ces enfants ont pris part à un programme offrant des cours de musique gratuits.

Le cerveau évolue après deux ans de musique

Par le passé, des études ont déjà montré que les enfants pratiquant un instrument de musique développaient des capacités mentales supérieures . Pour cette nouvelle recherche, les neurologues ont posé des électrodes sur le cuir chevelu des enfants, alors qu'ils n'étaient encore que sur la liste d'attente pour intégrer les leçons de musique. Au bout d'un an, aucune différence notable n'a été observée entre les enfants ayant suivi les cours de musique, et les autres.

Mais après deux ans, la donne a changé. Après avoir entendu un morceau de Mozart, les cerveaux des enfants ayant étudié la musique émettaient des ondes. Une fois ces ondes captées et amplifiées grâce à l'électroencéphalogramme, les chercheurs ont réalisé que ces ondes étaient réminiscentes du signal capté par les oreilles. En somme, le cerveau des petits apprentis musiciens était capable de rejouer le morceau plus vite et de manière plus précise que les autres.

"Nous avons observé chez les enfants ayant deux ans d'entraînement musical derrière eux une meilleure différenciation des syllabes et des sons", expliquent les chercheurs. "Pour la première fois, nous avons la démonstration de changements biologiques dans le traitement auditif après deux ans de formation musicale (…). L'apprentissage de la musique est un bon moyen d'améliorer les fonctions neuronales", donc le langage.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter