L'étude santé du jour : la télévision rend vos enfants gros, même à petite dose

L'étude santé du jour : la télévision rend vos enfants gros, même à petite dose

Santé
DirectLCI
OBESITE - Une étude américaine fait le lien entre le surpoids des enfants et la présence d'une télévision dans leur chambre. Même s'ils la regardent peu, elle aurait un impact direct sur leur Indice de masse corporelle (IMC).

Regarder la télévision peut être nocif pour la santé, c'est un fait connu des scientifiques depuis plusieurs années. Alors quand elle squatte la chambre de vos enfants, il y a péril en la demeure, et pas seulement pour la violence qui y est diffusée. En cause, le surpoids qu'elle engendrerait chez les plus jeunes. Une étude américaine publiée mardi dans le journal médical Jama Pediatrics révèle en effet que les enfants qui ont une télé dans leur chambre seraient en moyenne plus gros que les autres.

Les chercheurs de l'Université de Dartmouth, aux Etats-Unis, ont analysé les données récoltées lors d'un sondage téléphonique sur près de 3 055 enfants âgés entre 10 et 14 ans et de leurs parents pour parvenir à cette conclusion. 60 % d'entre eux étaient équipés d'une télé dans leur chambre. Résultats : ces derniers pèsent en moyenne 400 grammes de plus que ceux qui n'en ont pas. Autre fait : ceux qui ont installé un écran dans leur chambre ont vu leur IMC (Indice de masse corporelle) augmenter d'un demi point en deux ans et de 0,75 point en quatre ans par rapport à ceux qui en étaient épargnés.

Les troubles du sommeil engendrent un surpoids

Les chercheurs notent toutefois que le temps passé devant l'écran n'influerait pas sur cette prise de poids. En cause : le sommeil, perturbé par la télé, mais aussi par l'utilisation des tablettes et des smartphones, de plus en plus accessibles aux plus jeunes. Or, on sait que le sommeil a un impact direct sur la prise de poids, quel que soit l'âge. Autre élément déclencheur, les publicités alimentaires dont ils sont les cibles privilégiées, qui vantent bien souvent la consommation de produits riches en calories.

En 2007, des chercheurs américains avaient publié les 7 règles d'or pour lutter contre l'obésité infantile. Dans ce pays où l'obésité est un problème sanitaire porté par la Première dame Michelle Obama, 8 % des enfants âgés de 2 à 5 ans sont obèses (chiffre en diminution). En France, en 2012, l’obésité et le surpoids concernaient respectivement 3,5 % et 4,5 % des enfants, selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) . Un enjeu de taille, alors que chaque année, l'obésité tuerait dans le monde plus de 3 millions de personnes victimes de diabète, hypertension artérielle et autres pathologies liées au surpoids. La malnutrition, elle, ne ferait "que", un million de morts.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter