L'étude santé du jour : l'alimentation des futures mères influence les gènes de l'enfant

L'étude santé du jour : l'alimentation des futures mères influence les gènes de l'enfant

DirectLCI
SANTE - Des chercheurs britanniques assurent que la manière dont se nourrissent les mères avant de tomber enceinte peut affecter de façon permanente le fonctionnement des gènes de leur enfant. D'où l'importance d'un régime alimentaire varié.

Il est bien connu que l'alimentation pendant la grossesse joue un rôle déterminant pour la bonne santé de l'enfant. Mais le contenu de l'assiette des futures mères aurait de l'importance avant même cette période, estiment des chercheurs du London School of Hygiene & Tropical Medicine. Leur étude parue dans la revue scientifique Nature Communications , souligne que l'alimentation d'une mère avant qu'elle ne tombe enceinte influencera forcément les gènes de son futur enfant. Un phénomène qui peut avoir un impact sur la santé de l'enfant tout au long de sa vie.

Les chercheurs se sont rendus dans une région rurale de la Gambie, un pays anglophone d'Afrique de l'Ouest. Les Gambiens ont des habitudes alimentaires très diverses puisqu'ils sont dépendants des aliments qu'ils produisent, variables selon les saisons sèches et pluvieuses. Ainsi, la saison des pluies correspond à une alimentation bien plus riche en légumes et donc en vitamines par rapport à une période plus sèche. Ils ont réalisé des prélèvements sanguins sur 167 femmes enceintes, dont la moitié a conçu un enfant pendant la saison des pluies et l'autre pendant la saison sèche.

"Définir une alimentation optimale pour les mères"

Ils ont mesuré les concentrations de nutriments dans leur sang, puis analysé des mois plus tard des échantillons de sang et follicule pileux de leurs nourrissons. Les résultats ont révélé que l'alimentation de la mère avant la conception a eu un effet significatif sur les propriétés de l'ADN des nourrissons. Cette influence sur l'expression des gènes chez leurs enfants s'explique à travers le processus d'épigénétique : bien que les gènes d'un enfant soient hérités des parents, la façon dont ils s'expriment peut être modifiée par des composés chimiques provenant de l'environnement.

"Notre recherche indique comment la génétique peut être perturbée par des carences nutritionnelles et que cela peut conduire à des maladies. Notre but ultime est de définir une alimentation optimale pour les mères qui empêche les défauts dans ce processus", explique le Pr Andrew Prentice, principal auteur de l'étude. De la même manière que des compléments d'acide folique sont utilisés pour prévenir les malformations chez les embryons, les chercheurs veulent trouver le meilleur "cocktail" de nutriments, qui pourraient provenir de l'alimentation ou bien des suppléments.

Plus d'articles