L'étude santé du jour : le café bon pour la mémoire visuelle

L'étude santé du jour : le café bon pour la mémoire visuelle

Santé
DirectLCI
ALIMENTATION - Selon une récente étude américaine, la caféine améliorerait la mémoire visuelle à long terme car elle permettrait de se rappeler plus facilement d'images examinées la veille.

Déjà réputé pour ses propriétés antioxydantes et ses nombreux autres bienfaits, le café pourrait bien encore nous étonner. Des chercheurs de l'Université Johns Hopkins (Baltimore) pourraient bien avoir découvert une nouvelle propriété, jusqu'ici insoupçonnée : celle de la mémoire visuelle. Leur étude, parue dans la revue Nature , révèle que la caféine améliore certains souvenirs sur une durée d'au moins un jour, alors que les preuves d'un effet dopant du café sur la mémoire étaient jusqu'à présent limitées.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont fait appel à 73 volontaires. Les participants devaient regarder des images représentant des objets. Ensuite, la moitié du groupe a reçu une dose de 200 milligrammes de caféine, l'équivalent de deux tasses de café, et l'autre moitié un placebo. Le lendemain, on a demandé aux deux groupes de regarder une autre série d'images. Certaines étaient les mêmes que celles de la veille, d'autres nouvelles, et quelques-unes étaient similaires mais avec des différences.

Une des boissons les plus consommées au monde

Les deux groupes ont réussi de la même façon à distinguer les anciennes des nouvelles images. Mais en ce qui concerne les petites différences sur les images similaires, ceux qui avaient reçu de la caféine ont été plus facilement capables de les distinguer. Or, cette capacité à reconnaître la différence entre deux produits qui ne sont pas complètement identiques est une tâche plus difficile pour le cerveau. Cet exercice appelé "séparation des modèles" reflète un niveau plus profond de mémoire.

"Si nous avions utilisé un travail de mémoire standard sans ces articles similaires difficiles à distinguer, nous n'aurions trouvé aucun effet de la caféine", explique dans un communiqué le professeur Michael Yassa, principal auteur de l'étude. Cependant, le processus que nous avons choisi semble renforcé par la caféine". Selon la Food and Drug Administration, 90 % des personnes dans le monde consomment de la caféine sous une forme ou une autre (café, thé, cacao, boissons énergisantes).

"La prochaine étape pour nous est de comprendre les mécanismes cérébraux qui sous-tendent cette amélioration, ajoute le Pr Yassa. Nous pouvons utiliser des techniques d'imagerie cérébrale pour répondre à ces questions". En mai 2012, une étude de l'Institut national américain du cancer (NCI) indiquait que les personnes de plus de 50 ans consommant en moyenne trois tasses de café par jour présentaient moins de risques de décéder de maladies cardio-vasculaires, respiratoires, et d'attaques cérébrales.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter