L'étude santé du jour : le jeu pour enfant qui cause le plus d'admissions à l'hôpital est...

L'étude santé du jour : le jeu pour enfant qui cause le plus d'admissions à l'hôpital est...

DirectLCI
HÔPITAL – Peut-être devriez-vous évincer la trottinette de la liste au Père Noël. Elle représente en effet aux États-Unis 24% des blessures liées aux jouets suivies d'un passage aux urgences.

La meilleure façon de récompenser les enfants sages n'est peut-être pas de leur offrir des cadeaux à Noël. La preuve : une étude publiée dans la revue Clinical Pediatrics révèle qu'aux États-Unis les accidents de jeunes de moins de 18 ans liés aux jouets et conduisant aux urgences sont en moyenne au nombre de 149.000 par an. Les plus dangereux de tous : la trottinette qui, avec les autres jouets à enfourcher, compte à son actif 34,9% des blessures et 42,5% des admissions à l'hôpital d'enfants à cause de jouets.

EN SAVOIR + >> Le top 10 des jouets plébiscités par les enfants pour Noël 2014

Trottinettes non motorisées

Déjà, en 2013, la Commission américaine sur la sécurité des produits de consommation (US CPSC) rappelait que les jeux type trottinette ou skate-board étaient la catégorie de jouets la plus associée aux soins aux urgences (32%). Et comme les trottinettes non motorisées représentaient 74% des plaies, fractures et commotions dues à ces jouets-véhicules, c'étaient donc elles qui causaient le plus de blessures liées aux jouets (24% tous âges confondus, 27% chez les moins de 12 ans et 28% pour les moins de 15 ans).

Chaque année, les urgences américaines accueillent douze millions de blessés enfants et adolescents, selon les centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Les vélos (non compris dans l'étude publiée dans Clinical Pediatrics) étaient impliqués dans 252.000 cas, soit plus que tous les accidents dus aux jeux.

Messages de prévention

Certes, comme le fait remarquer la Fédération du jouet (Toy Industry Associations), les blessures mentionnées par l'étude ne sont pas nécessairement dues aux jouets : elles adviennent lors de son utilisation. Néanmoins, cela reste l'occasion de rappeler les messages de prévention.

Pour que le jeu reste sans danger, les enfants doivent ainsi être supervisés par leurs parents pour les moins de 8 ans, apprendre à bien tomber sur de la pelouse ou des surfaces molles et surtout ne jamais jouer près de la circulation automobile. Et bien sûr porter un casque.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter