L'étude santé du jour : le lait maternel est différent pour les filles et les garçons

L'étude santé du jour : le lait maternel est différent pour les filles et les garçons

DirectLCI
MATERNITE - Plus énergétique pour les garçons, le lait maternel serait produit en plus grande quantité pour les filles. C'est ce qu'ont mis en lumière des chercheurs américains dans une étude publiée vendredi.

Il fait parfois polémique, mais les vertus du lait maternel  sont indéniables et connus depuis longtemps : complexe, inimitable, écologique, riche en acides gras essentiels, bon pour le développement du cerveau ou encore de la vision, etc. Un véritable don de la nature, en somme. Une nature si bien faite qu'elle a permis au lait de s'adapter au sexe du nouveau-né, comme le révèle une étude américaine. Ainsi, la composition biologique et la quantité produite seraient différentes selon que la mère nourrisse une fille ou un garçon.

Selon les résultats de cette étude, les garçons ont droit à un lait plus riche en graisse et en protéines, donc un lait plus énergétique, alors que les filles bénéficient d'une plus grande quantité de lait maternel. Plusieurs recherches sur des sujets humains, des singes ainsi que d'autres mammifères ont mis en lumière ce phénomène qui, selon les biologistes de l'université d'Harvard, auteurs de l'étude, peut s'expliquer par plusieurs théories.

Une reproduction accélérée chez les femelles singes

Lors d'une présentation à la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS) réunie à Chicago du 13 au 17 février, Katie Hinde, l'une des biologistes, a ainsi expliqué que, chez les singes rhésus par exemple, la femelle a tendance à produire plus de calcium dans son lait destiné à des progénitures femelles qui héritent du statut social de leur mère. "Cela permet aux mères de donner plus de lait à leurs filles ce qui va permettre d'accélérer leur développement pour commencer à se reproduire plus jeune", a-t-elle affirmé.

Les mâles n'ont pas besoin de parvenir à la maturité sexuelle aussi vite que les femelles car leur seule limite sur la fréquence de leur reproduction dépend du nombre de femelles qu'ils peuvent conquérir. Les femelles chez les singes sont nourries au lait maternel plus longtemps que les mâles qui passent plus de temps à jouer et qui ont de ce fait besoin d'un lait plus énergétique.

Mieux aider les enfants malades et prématurés

Néanmoins, on ne sait pas vraiment encore pourquoi, chez les humains, les mères produisent des laits différents pour leurs nourrissons selon leur sexe, admet la scientifique. Il y a des indications montrant que tout est déjà programmé quand le bébé est encore dans le ventre de sa mère, mais difficile d'affirmer qu'il y a là des prédispositions d'ordre sociologique ou physiologique.

Comprendre les différences dans le lait maternel humain et l'impact sur le développement de l'enfant pourrait toutefois aider à améliorer les formules de lait pour enfant destinées aux mères incapables d'allaiter. L'étude explique aussi que cela permettrait d'aider à mieux soigner les enfants malades et les bébés prématurés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter