L'étude santé du jour : le soleil est bon pour le cœur

L'étude santé du jour : le soleil est bon pour le cœur

DirectLCI
SANTE - Selon une récente étude, le soleil pourrait contribuer à réduire l'hypertension artérielle, un facteur de risque de crises cardiaques et d'attaques cérébrales. Une exposition limitée aurait un impact direct sur le taux monoxyde d'azote dans le sang et la peau.

Il contribue déjà à favoriser notre apport en vitamine D, stimuler notre moral et à ralentir le processus de certaines maladies de peau. Le soleil, à dose raisonnable, aurait un autre bienfait que l'on ne soupçonnait pas jusqu'ici. Selon des chercheurs de l'université de Southampton (Royaume-Uni), l'exposition au soleil pourrait contribuer à réduire l'hypertension artérielle. Une pathologie cardiovasculaire connue pour être un facteur de risque de crises cardiaques et d'attaques cérébrales.

Leur étude, parue dans le Journal of Investigative Dermatology, révèle que si trop s'exposer au soleil favorise la survenue de cancers de la peau, l'éviter totalement serait néfaste sur le plan cardiovasculaire. Car sa lumière modifierait les niveaux de monoxyde de carbone présents dans la peau, ce qui favoriserait une dilatation des vaisseaux sanguins. En clair, il ferait passer de petites quantités de monoxyde d'azote de la peau à la circulation sanguine, et abaisserait ainsi la pression artérielle.

Revoir les bénéfices/risques du soleil

"Comme la tension artérielle chute, le risque d'attaque cardiaque diminue également", explique dans un communiqué Martin Feelisch, le principal auteur de l'étude. Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont soumis 24 volontaires à une dose d'ultraviolets A (UVA). Ils ont été exposés à une lampe à bronzer correspondant à 30 minutes d'exposition naturelle au soleil. Lors d'une seconde séance, les volontaires n'ont été exposés qu'à la chaleur de la lampe, ce qui s'est avéré sans effet sur leur tension.

Pour les chercheurs, ces résultats sont cohérents avec ce que l'on constate selon les saisons : les variations de tension artérielle et de risques cardiovasculaires observés chaque hiver, car les rayons ultraviolets sont plus rares. "Ces résultats sont importants pour le débat sur les avantages potentiels de la lumière du soleil sur la santé. C'est peut-être le moment opportun pour réévaluer ses risques et ses avantages et de porter un nouveau regard sur les conseils actuels de santé publique", conclut Martin Feelisch.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), un adulte sur trois dans le monde souffre d'hypertension artérielle. Quant aux maladies cardio-vasculaires, elles constituent la première cause de mortalité dans le monde : "il meurt chaque année plus de personnes en raison de maladies cardio-vasculaires que de toute autre cause", souligne-t-elle. Il est possible de les prévenir en s’attaquant aux principaux facteurs de risque tels que le tabagisme, et une mauvaise alimentation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter