L'étude santé du jour : le vaccin contre la rougeole efficace contre d'autres infections ?

L'étude santé du jour : le vaccin contre la rougeole efficace contre d'autres infections ?

DirectLCI
VACCINATION - Une étude danoise affirme que le vaccin contre la rougeole pourrait également être efficace pour lutter contre les maladies infectieuses chez les enfants. Des résultats à prendre avec précaution, mais qui montrent aussi l'insuffisance de la couverture vaccinale dans les pays développés.

Le vaccin contre la rougeole serait-il multifonctions ? Certes, il immunise aussi contre la rubéole et les oreillons, d'où son nom : le ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole). Mais d'après une étude danoise publiée mercredi dans la revue scientifique The Journal of the American Medical Association (JAMA) , il serait aussi efficace pour lutter contre les maladies infectieuses, notamment respiratoires, chez les enfants. Pour parvenir à ses résultats relayés par le site Allo Docteur , les chercheurs ont observé les effets du vaccin sur des enfants nés au Danemark entre 1997 et 2006.

En comparant le taux d'hospitalisation pour maladie infectieuse de 19.219 d'entre eux, qui avaient reçu en dernier le vaccin vivant ROR , à celui de 456.000 enfants immunisés récemment contre la dyphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche et l'Haemophilus influenzae b (DtaP-IPV-Hib), ils ont constaté une diminution d'admission à l'hôpital pour tout type d'infections de 14 % dans le premier groupe. L'étude cite par ailleurs d'autres vaccins ayant déjà présenté ce type de bénéfices inattendus, comme le vaccin BCG (contre la tuberculose) qui protègerait aussi d'un risque infectieux.

"Environ 50 % des enfants n'ont pas été vaccinés"

Néanmoins, ces résultats ne sont pas encore probants et nécessitent d'autres études pour les confirmer et les préciser, explique Elizabeth Miller, de l'Agence de protection de la santé du Royaume-Uni, co-auteur d'un éditorial qui accompagne l'article publié dans JAMA. Par ailleurs, l'édito note que ces résultats montrent aussi l'insuffisance de la couverture vaccinale dans les pays développés. "Dans notre étude, environ 50 % des enfants n'ont pas été vaccinés dans les délais recommandés", écrivent les chercheurs.

Une recommandation qui fait écho à une autre étude française publiée en décembre par l'Institut de veille sanitaire (InVS), avec des statistiques toutefois moins alarmantes : plus de 7 % des Français ne seraient pas vaccinés contre la rougeole, et cette proportion passe même à 14 % pour les oreillons. Or, le seuil fixé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est de 5 %, rappelle l'Institut. En France, du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2013, 23.300 cas de rougeole ont été recensés par les autorités sanitaires . Près de 1 500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique et 10 sont décédés. D'où la nécessité de "veiller à la mise à jour du statut vaccinal avec 2 doses de vaccin pour toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter