L'étude santé du jour : le Viagra, possible traitement pour les cardiaques

L'étude santé du jour : le Viagra, possible traitement pour les cardiaques
Santé

CARDIOLOGIE – Le Viagra serait-il bon pour le cœur ? Des chercheurs révèlent que son principe actif a un effet sur la circulation sanguine et les performances cardiaques. Explications.

Une étude menée par des chercheurs italiens souligne que la prise de médicaments prescrits pour soigner les troubles de l'érection entraînerait une amélioration des performances cardiaques. Rien d'étonnant à ce qu'un traitement à destination de la verge puisse avoir un effet sur le cœur. Le professeur de physiologie cardiovasculaire François Carré rappelle en effet à metronews que "les dysfonctions érectiles sont le premier signe des maladies qui vont toucher le cœur".

EN SAVOIR + >> Le Viagra efficace pour soulager les douleurs des règles ?

Infarctus et impuissance

"Il s'agit des mêmes pathologies. Les artères ne fonctionnent pas bien, donc le sang circule moins bien, ce qui, au niveau de la verge, empêche l'érection." Il ajoute que les médicaments aujourd'hui prescrits pour traiter l'impuissance ont à l'origine été testés pour savoir s'ils avaient un effet préventif sur l'infarctus du myocarde.

Sauf que l'inverse avait été constaté : ils avaient un effet délétère sur les artères coronaires . En revanche, des données animales avaient été recueillies soulignant un effet bénéfique du Viagra et consorts après infarctus. Et d'autres études avaient souligné un effet positif sur des maladies cardio-pulmonaire. À n'y plus rien comprendre...

Cœur gros

En fait, l'étude italienne, en réalité une méta-analyse de 24 études, ne dit pas que le Viagra est bon pour le cœur. Les résultats ne font que suggérer qu'il aurait un effet bénéfique pour certaines pathologies cardiaques, notamment celles où le cœur est gros et se contracte mal. Après six mois de traitement, s'opérerait en effet un remodelage du cœur (plus précisément une diminution de sa taille) et un gain de sa capacité de contraction.

EN SAVOIR + >> Du Viagra pour brûler les mauvaises graisses

François Carré, également membre de la Fédération française de cardiologie , reste donc prudent : "Peut-être est-ce une thérapeutique supplémentaire à creuser." Et ce, d'autant que ce traitement est bien toléré par les patients ayant une insuffisance cardiaque. Mais reste encore à avoir le cœur à mener des études spécifiques sur ces populations concernées.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent