L'étude santé du jour : les couples qui étalent leur bonheur sur Facebook durent plus longtemps

Santé
AFFICHAGE - Les couples qui affichent leur bonheur sur Facebook ont bien raison de le faire, selon une étude menée par des chercheurs américains. Bref, ils n'ont pas fini de vous agacer.

Les couples qui étalent leur bonheur sur Facebook en postant des photos durent plus longtemps que les autres. C'est la conclusion d'une étude menée par des chercheurs de l'Université du Wisconsin-Madison, parue dans le journal Cyberpsychology, Behavior, And Social Networking . Autant dire qu'ils n'ont pas fini de faire enrager ceux qui ne sont pas si désireux d'assister à ce spectacle.

Méthodologie : les profils de 180 étudiants en couple passés au crible
Pour arriver à ce résultat, les scientifiques ont suivi 180 étudiants tous en couple, en leur demandant de répondre à un questionnaire pour connaître leur âge, leur sexe, la durée de leur relation et leur niveau d'engagement. Les chercheurs leur ont ensuite demandé le nombre de photos en couple qu'ils partagent sur leur timeline, combien de fois ils avaient posté un message sur la page de leur moitié au cours du dernier mois et combien de leurs amis sur le réseau social pouvaient voir leurs publications. Six mois plus tard, les scientifiques ont demandé aux 180 cobayes s'ils étaient toujours en couple avec la même personne.

Ce que l'étude a montré : cela permet de "cimenter leur relation"
Résultat, les scientifiques ont constaté que les personnes qui avaient affiché publiquement leur relation dans leur profil Facebook et qui partagent des photos de leur moitié étaient plus susceptibles de rester en couple que les autres. Les deux chercheuses à l'origine de l'étude, Catalina L. Toma et Mina Choi, expliquent qu'elles ont voulu démontré que les "indices d’autoreprésentation" sur le réseau social sont associés à une augmentation de l’engagement dans la relation chez les personnes qui sortent ensemble, ce qui va augmenter la probabilité pour les couples de durer.

Ce que cela va changer : rien, ils vont continuer de vous énerver
En revanche, le fait de publier régulièrement des messages sur la page de sa moitié ou d’avoir beaucoup d’amis en commun n'aurait aucun impact. Il semble toutefois que le fait d'afficher son bonheur sur Facebook en postant des photos et en l'indiquant dans les informations de son profil résulte davantage des effets de l'engagement, et n'en serait donc pas la cause.

À LIRE AUSSI
>> Passer 2 heures par jour sur Facebook peut nuire au bien-être psychologique des ados

>> Surfer sur Facebook ne vous rend pas heureux, même si vous avez beaucoup d’amis
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter