L'étude santé du jour : les disputes de couple font grossir

L'étude santé du jour : les disputes de couple font grossir

Santé
DirectLCI
VIE DE COUPLE - Le stress de la vie conjugale ferait grossir. C'est du moins ce qu'affirme une nouvelle étude menée par des chercheurs américains qui démontrent que les disputes ont pour effet d'augmenter les niveaux de l'hormone qui signale l'appétit dans le cerveau.

Si vous avez envie de vous précipitez sur le frigo après une bonne engueulade de couple, l'histoire de vous calmer les nerfs, il semble que ce soit tout à fait normal.

C'est en tout cas la conclusion d'une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Université du Delaware (États-Unis). D'après les résultats de leur recherche , publiés dans le Journal Clinical Psychogical Science, le stress de la vie conjugale ferait grossir.

Méthodologie : 43 couples mariés depuis 3 ans ou plus ont joué les cobayes
Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont suivi 43 couples tous unis par les liens du mariage depuis trois ans ou plus. Pour les besoins de l'expérience, ils devaient manger ensemble, tout en essayant de résoudre un dilemme de couple. Pendant ce temps là, les chercheurs les ont filmé pour analyser leur manière de communiquer, et ainsi évaluer les montées de tensions et d'hostilité avec leurs partenaires de vie respectifs.

En parallèle, les scientifiques ont effectué des analyses de sang sur les volontaires pour mesurer leur niveau hormonal, avant et après les échanges. Enfin, ils ont enregistré le poids, la taille et le régime alimentaire des cobayes.

Ce que l'étude a montré : les disputes activent l'hormone de l'appétit dans le cerveau
Résultats ? Plus les échanges étaient hostiles entre les deux partenaires de vie, plus les niveaux de ghréline , l'hormone qui signale "l'appétit" dans le cerveau, avaient augmenté chez tous les cobayes ayant un IMC compris entre 18 (normal) et 25 (en surpoids), juste après que la discussion ait pris fin.

"La ghréline fait plus que seulement vous pousser à manger", explique l'auteure principale de l'étude Lisa Jaremka, chercheuse à l'université de Delaware, dans un communiqué . "Il est notamment à l'origine de ces envies de fringales pour des aliments qui sont aussi souvent trop sucrés, trop gras et trop salés."

Ce que l'étude va changer : "keep calm" et restez en forme
L'augmentation du sentiment de faim à la suite d'une dispute a des effets nuisibles sur la santé à long terme, en incitant les gens à manger sous le coup des émotions, favorisant ainsi malbouffe et grignotage. Et donc aussi le surpoids, estiment les chercheurs. En outre, de nombreuses personnes réagissent au stress en adoptant de mauvaises habitudes de vie, à travers notamment la consommation d'alcool et de cigarettes.

À LIRE AUSSI
>> Pour éviter le surpoids, mettez de la diversité dans votre assiette
>> Les couples qui étalent leur vie sur Facebook durent plus longtemps
>> S'endormir et se réveiller ensemble, la clé du bonheur dans le couple

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter