L'étude santé du jour : les gens intelligents vivent plus longtemps

L'étude santé du jour : les gens intelligents vivent plus longtemps

DirectLCI
NEUROLOGIE – Une étude écossaise tend à démontrer que les personnes avec un QI élevé ont une espérance de vie plus élevée que la moyenne. Un postulat intéressant qui a des explications multiples.

Et si vivre vieux était lié à ce que l'on a dans la tête ? Nombreuses sont les études ces dernières années qui ont lié espérance de vie et QI. En effet, il semblerait que les personnes plus intelligentes que la moyenne aient tendance à vivre plus longtemps.

Une équipe de chercheurs écossais à ainsi étudié la relation entre QI élevé et âge du décès et ils sont formels. Plus on est intelligent et plus on de chance de vivre vieux. Un postulat qui s'explique assez facilement.

Méthodologie : une plongée dans le passé

Pour mener à bien ses recherches, l'équipe scientifique a fouillé dans les archives du Scottish Mental Survey, une étude sur les comportements neurologiques des écossais qui date de 1932 : à l'époque, tous les écoliers de 11 ans passaient à un test de QI obligatoire. Ils ont ensuite recherché lesquels étaient encore en vie en 1997, soit 76 ans plus tard.

Ce que l'étude à montré : un Qi élevé, une meilleure espérance de vie

En croisant les données, les chercheurs se sont vite aperçus qu'un enfant au QI de 115 en 1932 avait 21% de chance de plus de vivre jusqu'à 76 ans comparativement à un enfant au QI normal (aux alentours de 100).

Ce qu'il faut en conclure : les personnes intelligentes font de meilleurs choix

Il semble aujourd'hui difficile de tirer des conclusions claires de ces résultas. Toutefois, ont peut déjà supposer que les personnes avec un QI élevé ont plutôt tendance à faire de meilleurs choix concernant leur hygiène de vie. Ils ne fument pas ou ont arrêté, ils ont une alimentation variée et équilibrée, ils font du sport. Bref, ils savent se mettre en condition pour vivre plus longtemps.


Une seconde hypothèse serait que le QI soit le signe d'un bon fonctionnement du système nerveux et qu'il ne soit plus la conséquence d'une bonne santé qu'il ne l'induise. Toutefois, rappelons que les tests de QI sont très subjectifs et ne présagent pas de l'intelligence de chacun. Mais ce qui semble clair c'est que la santé est souvent, en partie, une affaire de décisions et que nous sommes les premiers à pouvoir nous faire du bien en nous chouchoutant un peu.  

Plus d'articles