L'étude santé du jour : les gens qui passent trop de temps sur Internet tombent plus facilement malades

Santé
OTAKU - Passer trop de temps sur Internet pourrait affaiblir le système immunitaire, selon une étude. La raison ? Le manque d'interactions sociales, et donc d'expositions aux germes extérieurs.

On pourrait penser que les personnes dépendantes à Internet, en raison de leur isolement, sont davantage protégéEs que les autres contre les virus. Et pourtant : d'après les conclusions d'une nouvelle étude menée par des chercheurs des universités de Swansea (Royaume-Uni) et Milan (Italie), passer du temps sur le web aurait pour effet d'affaiblir le système immunitaire.

Méthodologie : un échantillon de 500 personnes âgées de 18 à 101 ans
Pour appuyer leur théorie, les scientifiques ont interrogé 500 personnes âgées de 18 à 101 ans afin de connaître leurs habitudes en ligne, ainsi que la fréquence à laquelle elles ressentent les symptômes de la grippe et du rhume. La moyenne d'utilisation chez les participants était de six heures par jour (et jusqu'à 10 heures par jour pour les plus accros), précise l'étude.

EN SAVOIR + >> L'abus de Facebook peut provoquer de la dépression

Ce que l'étude a montré : le système immunitaire des personnes accros à Internet est affaibli
En analysant les données, les chercheurs ont constaté que ceux qui utilisaient trop Internet (c'est-à-dire plus de 10 heures par jour pour les plus accros) étaient plus fréquemment malades de l'ordre de 30% par rapport à ceux qui passaient moins de temps en ligne. Et cela, indépendamment des facteurs. En cause ? Cette dépendance pourrait fragiliser le système immunitaire en raison du fait que les personnes ont moins de contacts avec les autres, et sont donc moins exposées aux microbes.

A LIRE AUSSI >> Sucez la tétine de votre bébé pour renforcer son système immunitaire

En outre, les personnes accros à Internet pourraient souffrir de davantage de stress lorsqu'elles sont déconnectées, ce qui pourrait également altérer le niveau de cortisol, l'hormone du stress dans le corps. Par ailleurs, les scientifiques ont observé que les femmes utilisent davantage le Web pour discuter sur les réseaux sociaux et effectuer des achats en ligne, tandis que les hommes l'utilise plutôt pour les jeux en ligne ou bien pour se rendre sur des sites pornographiques.

EN SAVOIR + >> Surfer sur Facebook ne rend pas heureux, même si on a beaucoup d’amis

Ce que cela va changer : plus d'interactions sociales, pour plus de contact avec des germes
De précédents travaux ont déjà démontré par le passé que les individus qui passaient le plus de temps sur Internet sont plus susceptibles d'être en manque de sommeil, d'avoir de mauvaises habitudes alimentaires et de ne pas pratiquer d'activités physiques, ainsi qu'à fumer et boire de l'alcool. Autant de comportements qui nuisent eux aussi au système immunitaire et augmente le risque de tomber malade. Si c'est votre cas, une petite balade en métro : histoire de faire le pleine de germes, quoi !

À LIRE AUSSI
>> Passer 2 heures par jour sur Facebook nuit au bien-être psychologique des ados
>> Les couples qui étalent leur bonheur sur Facebook durent plus longtemps


 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter