L'étude santé du jour : les viandes transformées favorisent l'insuffisance cardiaque

L'étude santé du jour : les viandes transformées favorisent l'insuffisance cardiaque

ALIMENTATION - Selon des chercheurs suédois, les hommes devraient faire attention à la quantité de viandes transformée qu'ils consomment, à savoir les produits comme la charcuterie. Ces derniers seraient encore plus dangereux pour le cœur que la viande rouge naturelle en raison des additifs qu'ils contiennent.

Il était déjà reconnu que la viande rouge doit être consommée avec modération pour ne pas favoriser les maladies cardiovasculaires. Mais selon des chercheurs suédois, ce risque serait encore plus important quand la viande rouge est dite "transformée". Leur étude, publiée dans la revue de cardiologie Circulation , met ainsi en garde contre des aliments comme le salami, le jambon, les saucisses et le bacon. Car même en quantité modérée, ces produits issus de processus comme le séchage, le fumage, le salage ou utilisant des conservateurs favoriseraient l'insuffisance cardiaque.

"La viande rouge transformée contient généralement du sodium, des nitrates, des phosphates et autres additifs alimentaires, et les viandes fumées et grillées contiennent des hydrocarbures. Tous peuvent contribuer à l'augmentation du risque de défaillance cardiaque", souligne Alicja Wolk, du Karolinska Institute. "La viande non transformée est exempte d'additifs alimentaires et a généralement une plus faible quantité de sodium". Pour le savoir, les chercheurs ont fait appelle à une cohorte de 37 000 hommes âgés de plus de 45 ans et sans antécédents cardiaques.

Privilégier le poisson à la viande

Pendant douze ans, les volontaires ont rempli des questionnaires sur leurs habitudes alimentaires et d'autres facteurs de mode de vie (sport, alcool, tabac…). A la fin de cette période, les chercheurs ont établi que les hommes qui mangeaient au moins 75 grammes de viande transformée par jour avaient un risque plus élevé de 28 % d'insuffisance cardiaque par rapport aux hommes qui en mangeaient peu (moins de 25 grammes par jour). Plus inquiétant, ceux qui dépassaient largement les 75 grammes quotidiens avaient deux fois plus de risque de décéder des suites d'une insuffisance cardiaque.

"Pour réduire le risque d'insuffisance cardiaque et d'autres maladies cardio-vasculaires, nous conseillons d'éviter la viande rouge transformée dans votre alimentation, et de limiter la quantité de viande rouge normale à une ou deux portions par semaine," précise Joanna Kaluza, principal auteur de l'étude. "Au lieu de cela, privilégiez une alimentation riche en fruits, légumes, produits céréaliers et noix et augmenter vos portions de poisson." Les chercheurs vont maintenant mener la même expérience avec des femmes, même s'ils s'attendent à trouver des associations similaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Emmanuel Macron se dit "tout à fait favorable" à la levée des brevets sur les vaccins

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Disney : le baiser de Blanche-Neige fait polémique

EN DIRECT - Procès de Lelandais : "Quand il est énervé, il peut faire peur", raconte Anouchka, une de ses ex-compagnes

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.