L'étude santé du jour : manger du bacon et des saucisses réduit la fertilité des hommes

Santé
ENGLISH BREAKFAST - Les hommes qui mangent régulièrement du bacon seraient plus susceptibles d'avoir des problèmes de fertilité, selon une étude américaine.

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de saucisses, bacon et autres réjouissances porcines. Ces viandes grasses peuvent entraver le projet de vous assurer une descendance. Ce sont les conclusions d'une étude très sérieuse menée par des chercheurs de la prestigieuse Harvard School of Public Health (États-Unis), relayée par le site The Daily Meal .

Selon ces scientifiques, l'english breakfast et son fameux bacon auraient du plomb dans l'aile. Et pour cause : ces délicieuses bandes salées de porc augmenteraient de manière significative le risque de ne pas avoir d'enfant. A l'inverse, ceux qui mangent plus de volaille améliorent leurs chances.

 Méthodologie : les habitudes alimentaires de 141 hommes en couple
Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs de Harvard ont suivi pendant sept ans 141 hommes en couple pour évaluer le lien entre habitudes alimentaires et taux de fécondité.

► Ce que l'étude a montré : la viande transformée fait baisser la fertilité de 34%
En analysant les données collectées, les scientifiques ont constaté que les hommes qui mangeaient régulièrement de la viande transformée (bacon, saucisse, salami, pepperoni, etc.) ont 34% de chances en moins d'avoir un enfant que les autres. En revanche, les hommes qui mangeaient le plus de poulet avaient 20% de chances en plus d'être pères.

"La baisse du nombre de spermatozoïdes chez l'homme est attribuable aux graisses saturées qui sont contenues dans les viandes", ont déclaré les chercheurs dans un communiqué. De plus, la viande transformée est notamment connue pour contenir des produits chimiques, comme le nitrite de sodium, qui ont été associés à des taux de cancer plus élevés et peuvent également affecter la production de sperme.

De manière générale, les hommes qui consommaient le plus de viande avaient aussi un indice de masse corporelle plus important et ils consommaient davantage d'alcool, de caféine, de protéines, de graisses, et donc de calories, que les autres, mais une consommation plus faible d'hydrates de carbone. Autant de facteurs qui peuvent conduire à une baisse de la qualité du sperme, soulignent les chercheurs.

► Ce que cela va changer : si vous voulez être papa, il faut manger sain !
De précédents travaux ont déjà montré que la consommation régulière de boissons au cola pourrait réduire de près d'un tiers le nombre de spermatozoïdes par rapport à celui des buveurs d’eau. Un lien entre alcool et baisse de la fécondité a été démontré par le passé. D'un autre côté, les femmes qui consomment beaucoup de produits laitiers à faible teneur en matières grasses ont un risque 85% plus élevé d'infertilité, comme le suggère à nouveau l'étude de Harvard.

Encore plus déroutant, les hommes qui consomment des aliments à base de soja auraient 32% de spermatozoïdes en moins par millilitre. Tandis que, chez les femmes, le tofu est l'un des meilleurs aliments pour améliorer la fertilité, note l'étude. Vous l'aurez compris, mieux vaut adopter une alimentation saine et équilibrée, c'est la meilleure façon de mettre toutes les chances de votre côté.

À LIRE AUSSI 
>> 
Les pesticides nuisent (beaucoup) à la qualité du sperme
>>
Pour faire des enfants, mangez des tomates
>>
La crème solaire pourrait nuire aux spermatozoïdes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter