L'étude santé du jour : nourrir bébé au lait maternel pour sauver 800.000 vies

Santé

NOURRIR BEBE - Prolonger l'allaitement jusqu'à six mois améliorerait la santé des plus petits comme celle de leurs mères, révèle la plus grande méta-analyse menée sur le sujet.

L'allaitement pourrait devenir une question de santé publique. D'après les travaux de chercheurs brésiliens, il suffirait d'adopter un geste simple à la naissance pour prévenir plus de 800.000 décès chez les moins de cinq ans dans le monde : nourrir bébé au sein pendant ses six premiers mois. Mieux, allaiter protégerait aussi leurs mamans. Le rapport affirme que 20.000 décès suite à un cancer du sein ou de l'ovaire pourraient être également évités. En tout, ce sont près de 300 milliards de dollars qui seraient économisés par les systèmes de santé à travers le monde si les jeunes mères suivaient ces recommandations.

Parce que le lait maternel couvre tous les apports nutritionnels dont les plus petits ont besoin, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise un allaitement "exclusif" jusqu'à l'âge de 6 mois, puis un allaitement partiel jusqu'à 2 ans. L'autorité de la santé estime que moins de 40% des bébés du monde entier bénéficient d'un tel traitement.

► Méthodologie : 1300 études passées à la loupe
Pour arriver à ce résultat, les scientifiques de l'université Federal de Pelotas, au Brésil, ont réalisé la plus grande méta-analyse réalisée sur le sujet . Ils ont ainsi décortiqué près de 1300 études triées sur le volet. La recherche, publiée dans The Lancet, a été financée par la Fondation Bill et Melinda Gates et par la Wellcome Trust britannique.

► Ce que l'étude a montré : un enjeu mondial
"Seul un enfant sur cinq est allaité jusqu'à ses douze mois dans les pays riches tandis que seul un enfant sur trois est allaité exclusivement les six premiers mois de son existence dans les pays à revenus faibles ou moyens", note le rapport. Les mieux lotis en la matière ne sont donc pas issus des pays les plus riches, comme on pourrait le penser. Les auteurs insistent sur le fait que "l’allaitement maternel sauve des vies et de l’argent dans tous les pays".

► Ce qu'il faut en conclure : le meilleur vaccin,  est l'allaitement
Nourrir son enfant au sein permettrait de prévenir de nombreuses pathologies infantiles comme les infections respiratoires et les épisodes de diarrhées. Interrogé par CNN, le Dr César Victori, co-auteur de l'étude va même plus loin : "Lelait maternel agit comme un premier vaccin qui aide à combattre les maladies infantiles". Dernier point non négligeable : le rapport révèle que le lait maternel favorise le développement des capacités intellectuelles de son enfant lorsqu'il grandit.

A LIRE AUSSI
>>
Bronchiolite : 3 conseils pour soulager les douleurs de votre bébé
>>
Tout ce que vous devez savoir sur la flore intestinale
>>
PHOTOS – Ces papas stars trop craquants avec leur bébé

Lire et commenter