L’étude santé du jour : pour votre mémoire, mangez des fruits de mer

L’étude santé du jour : pour votre mémoire, mangez des fruits de mer

DANS L’ASSIETTE – Consommer des fruits de mer une fois par semaine permettrait de ralentir la perte de mémoire, selon une étude.

Moules, huîtres, crevettes ou crabes…peu importe vos préférences. Tous ces fruits de mer sont riches en oméga-3, un acide gras aux nombreuses vertus. Sa force : il agit sur le cerveau. Des chercheurs néerlandais montrent ainsi que manger des fruits issus de la mer une fois par semaine prévient le déclin cognitif. Les résultats de leurs travaux ont été publiés dans la revue médicale Neurology.

Méthodologie : 915 personnes suivies sur 5 ans
Pour arriver à ce constat, les chercheurs des universités Rush Medical Center (Etats-Unis) et de Wageningen (Pays-Bas) ont suivi 915 pendant cinq ans. Les volontaires, habitant dans l’état de l’Illinois (Etats-Unis) étaient âgés d’en moyenne 81 ans. Tous les ans, les scientifiques leur ont fait passer des tests pour évaluer les cinq systèmes de la mémoire: sémantique et épisodique (la mémoire à long terme), de travail (à court terme), procédurale (automatismes inconscients) et perceptive (relative aux sens). Les cobayes ont également rempli un questionnaire relatif à leur alimentation. 

Ce que l’étude a montré : une action sur deux types de mémoire
Des études antérieures ont déjà démontré les bienfaits de l’oméga-3 sur la mémoire. La nouveauté de ces travaux est que les scientifiques ont observé des effets positifs sur la mémoire sémantique (souvenirs des mots) et perceptive (comparer des lettres, des objets et des motifs) chez les personnes adeptes des fruits de mer. Pourquoi ? Grâce à l’acide docosahexaénoïque (DHA), un oméga-3 présent dans les fruits de mer. En revanche, aucune différence notable n’a été constatée sur les autres types de mémoire.

Ce qu’il faut en conclure: mangez des aliments riches en DHA pour ralentir le déclin cognitif
"Cette étude permet de montrer que si les capacités cognitives diminuent naturellement lors du processus normal de vieillissement, il y a quelque chose que nous pouvons faire pour l’atténuer", explique Martha Clare Morris, l’auteure principale de l’étude.

Si vous n’êtes pas un adepte des fruits de mer, l’acide gras DHA peut aussi se retrouver dans d’autres aliments comme les œufs, les produits laitiers ou éventuellement dans des compléments alimentaires. Une façon naturelle de préserver son cerveau le plus longtemps possible.

A LIRE AUSSI
>> 
La sieste, c'est bon pour la mémoire
>> 
Deux plantes miraculeux pour la mémoire
>> 
Pour garder la mémoire, faites l'amour

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter