L’étude santé du jour : pourquoi on dort moins bien hors de son lit

L’étude santé du jour : pourquoi on dort moins bien hors de son lit

INSOMNIE – Vous avez du mal à trouver le sommeil loin de chez vous ? Une nouvelle étude américaine révèle que c’est la faute à l’hémisphère gauche du cerveau. Explications.

Tomber dans les bras de Morphée n’est pas chose aisée, surtout lorsque l'on est loin de chez soi. Si vous avez du mal à vous endormir à l’hôtel ou même chez des amis, sachez que cette réaction est tout à fait normale.

Alors, pourquoi a-t-on plus du mal à trouver le sommeil lorsque l'on ne dort pas dans son lit ? Des chercheurs de la Brown University (Etats-Unis) pointent du doigt l’hémisphère gauche du cerveau. En état d’hypervigilance, cette partie du cerveau provoque plus de réveils au cours de la nuit. Les résultats des travaux ont été publiés dans la revue scientifique Current Biology

Méthodologie : des sons envoyés, les réactions du cerveau analysées
Pour arriver à ce constat, les scientifiques ont étudié le cerveau de 35 participants pendant deux nuits. Alors qu’ils dormaient profondément, des sons ont été envoyés à proximité de chaque oreille. Les réactions du cerveau ont ensuite été analysées grâce à une IRM ( imagerie par résonance magnétique),un électroencéphalographe et un magnétoencéphalographe.

Ce que l’étude a démontré : l’hémisphère gauche du cerveau est actif la première nuit
Résultats: les volontaires se sont réveillés plus souvent lorsque les sons étaient émis vers leurs oreilles gauches. Un constat vérifié sur les IRM. Lors de la première nuit de sommeil, l’hémisphère gauche du cerveau est particulièrement réactif aux signaux sonores envoyés. Cette partie du cerveau est notamment associée à l’attention et à la vigilance. Preuve que même en dormant, l’homme est capable de rester dans un état d’alerte pour faire face à un éventuel danger. En revanche, les nuits suivantes les cobayes ne se sont pas réveillés aussi souvent.

Ce qu’il faut en conclure : préparer le corps à s’endormir
Les scientifiques ont renommé cet état "l’effet première nuit". "Vous pouvez certainement réduire l’effet première nuit, mais nous ne sommes pas certains que vous pouvez le faire disparaître complètement", confie le Pr Masako Tamaki, co-auteur de l’étude, à CNN.

Pour mieux dormir, pensez à préparer votre corps à l’endormissement. Parmi les bons réflexes à prendre avant le coucher:
⇒ Évitez de vous exposer à la lumière des écrans.
⇒ Évitez de consommer des excitants comme le thé ou le café quelques heures avant d’aller dormir et privilégiez plutôt des tisanes.
⇒ Au dîner, préférez les sucres lents comme les pâtes ou le riz plutôt que de la viande rouge, plus difficile à digérer.
⇒ Évitez les douches trop chaudes.

De quoi mettre toutes les chances de votre côté pour mieux dormir, même loin de votre cocon douillet. 

A LIRE AUSSI 
>> 
3 tisanes maison pour mieux dormir
>>
Oui, la pleine lune a une influence sur le sommeil
>> 
Un sommeil interrompu rend moins sympa !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Emeutes en Martinique : un cap franchi dans la violence

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.