L'étude santé du jour : quand deux cerveaux humains communiquent (en télépathie)

L'étude santé du jour : quand deux cerveaux humains communiquent (en télépathie)

TÉLÉPATHIE - Une équipe de chercheurs américains est parvenue à établir une communication entre deux personnes en transportant directement l'information d'un cerveau à l'autre. Une première, qui laisse entrevoir une technologie proche de la télépathie.

Demain, tout ou presque sera connecté. Alors, pourquoi pas nos cerveaux ? La télépathie, autrement dit le pouvoir de transmettre ses pensées, fait fantasmer depuis longtemps les fans de science-fiction. A en croire les résultats d'une étude menée par des chercheurs de l'Université d'État de Washington (États-Unis), c'est tout à fait possible grâce aux ondes cérébrales. Explications.

Méthodologie : dix cobayes pour expérimenter un jeu de questions-réponses
Pour arriver à cette découverte, dont les conclusions viennent d'être publiés dans la revue Plos One , les scientifiques ont recruté dix volontaires. Par groupe de deux, les participants ont été installés dans deux pièces différentes pour jouer à un jeu de questions-réponses. Le premier cobaye ("l'interrogé") a été équipé d'un casque relié à un électroencéphalographe (EEG) afin d'enregistrer l'activité électrique de son cerveau.

Face à lui, une image sur un écran d'ordinateur, qu'il devait essayer de faire deviner (à distance) au second cobaye (nommé "l'enquêteur"). Devant ce dernier, une liste de plusieurs noms d'objets, dont l'un correspondait à l'image en question. Pour découvrir la solution, l'enquêteur avait uniquement le droit poser des questions à l'interrogé, via un chat en ligne. Équipé d'un casque à électrode, l''interrogé, lui, n'avait le droit de répondre que par "oui" ou "non". Pour valider la réponse, il devait fixer une lumière clignotante.

Ce que l'étude a montré : les cobayes ont affiché 72% de bonnes réponses
En cas de bonne réponse, une bobine magnétique, fixée derrière la tête du cobaye de l'enquêteur déclenchait une impulsion suffisamment intense pour stimuler son cortex visuel. L'objectif ? Provoquer chez lui un " phosphène ", un phénomène qui se traduit par la sensation de voir une lumière ou par l'apparition de taches dans le champ visuel. Résultat ? 72 % des cas, les participants ont trouvé la bonne réponse (contre 18 % lors des tests dits de "contrôle").

"Les réponses incorrectes pourraient être liées à plusieurs facteurs, le plus probable étant l'incertitude pour l'enquêteur d'avoir vu un phosphène", estiment l'équipe de scientifique. Dix questions suffisaient en général pour que l’interrogateur devine à qui pensait la personne qui répondait aux questions. "Je pense qu'il s'agit de l'expérience de cerveau à cerveau la plus complexe jamais réalisée jusque-là sur des humains", affirme dans un communiqué Andrea Stocco, co-auteur de l'étude.

Ce que cela va changer : la télépathie, c'est (presque possible) ?
Déjà en 2013, cette même équipe de scientifiques était parvenue à relier à distance les cerveaux de deux personnes, l'une d'elle envoyait un signal cérébral qui avait pour effet de déclencher un mouvement du doigt chez l'autre la seconde personne. En mars 2014, un "message télépathique" a a été envoyé via Internet d'un humain à un autre, ce dernier se trouvait alors à des milliers de kilomètres du premier.

On est encore loin de pouvoir mener toute une conversation par télépathie, comme le professeur Xavier dans le film "X-Men", mais cela sera peut-être possible d’ici quelques années. L'intérêt ? Eh bien, par exemple, cela pourrait permettre de communiquer avec des personnes incapables de parler, comme des victimes d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). 

À LIRE AUSSI
>> Voilà ce que se passe dans votre cerveau quand vous avez le cœur brisé
>> Stimuler le cerveau permet de réduire la tentation aux drogues (chez la souris)
>> Un chercheur français passe aux rayons X le cerveau de 40 pédophiles
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.