L'étude santé du jour - Si vous êtes anxieux, rien ne vous fera peur

L'étude santé du jour - Si vous êtes anxieux, rien ne vous fera peur

ANXIÉTÉ - Face au danger, l’anxiété s’avère être un véritable atout. D’après une étude française, les personnes au tempérament angoissé sont plus réactives aux situations périlleuses. Explication.

“Froussard”, “peureux” ou “parano” sont des qualificatifs employés pour nommer les personnes anxieuses. Désormais, vous n’avez plus à rougir de ce trait de caractère. Au contraire, il permet de rester réactif face à la menace en activant les zones du cerveau liées au mouvement.

Il s’agit des résultats d’une étude de l’université Pierre et Marie Curie, à Paris, publiés dans la revue en ligne eLife .

Méthodologie : observer le cerveau des participants
Pour mener leurs travaux, les auteurs ont rassemblé 24 volontaires en bonne santé mentale. Les participants ont observé sur un écran des visages exprimant la colère et la peur. Certains visages observés avaient la même expression, mais le regard était tourné ailleurs. Les scientifiques leur ont présenté 1080 situations de ce genre.Au cours de l’expérience, les chercheurs ont enregistré l’activité cérébrale de leur cerveau.

Ce que l’étude a montré : les anxieux sont plus réactifs
Pour détecter le danger, le cerveau humain n’a besoin que de 200 millisecondes. Les personnes anxieuses n’appréhendent pas de la même manière la menace que les personnes au tempérament décontracté.

Chez les personnes anxieuses, c’est la région cérébrale liée à l’action du corps qui s’est activée. Tandis que chez les individus les plus détendus, ce sont les régions du cerveau liées aux circuits sensoriels qui sont stimulées.

Ce que l’on peut en conclure : l’anxiété, une bonne arme de défense
Comme quoi, l’anxiété n’est pas un handicap. Au contraire, cela signifie que votre cerveau traite bien mieux le danger que d’autres situations auxquels il est confronté.

EN SAVOIR +
>>
L'étude santé du jour : 30 minutes de méditation par jour pour soulager anxiété et dépression
>> L'étude santé du jour : manger des cornichons réduirait la phobie sociale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.