L'étude santé du jour : tasse de café, fer à lisser… attention aux brûlures chez les enfants

L'étude santé du jour : tasse de café, fer à lisser… attention aux brûlures chez les enfants

DirectLCI
SANTE - Dans une récente étude britannique, des chercheurs mettent en garde les parents contre les boissons chaudes et surtout les fers à lisser, devenus l'une des premières causes de brûlures graves chez les enfants.

Les brûlures font parties des accidents domestiques courants, et constituent un danger dans toutes les pièces de la maison. Des chercheurs de l'université de Cardiff ont voulu recenser les principales causes chez les tout-petits, et leurs résultats montrent que ce ne sont pas forcément celles auxquelles on pense immédiatement. Leur étude, publiée dans la revue Archives of Diseases in Childhood a fait la synthèse des données de cinq services d'urgence et trois centres de traitement des enfants brûlés en Grande-Bretagne.

Au total, plus de 1200 enfants ont été victimes de brûlures graves entre 2008 et 2010, dont les trois-quarts avaient moins de 5 ans. La majorité d'entre eux (709 sur 1 215) sont venus à l'hôpital pour s'être ébouillantés avec une boisson chaude. Dans les cas les plus courants, ils tirent un café de la table ou la casserole de la cuisinière. Or, "la peau des enfants est plus sensible : il faut seulement 3 secondes pour qu’il se brûle au 3e degré avec de l’eau à 60 °C", précise l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

"La peau d'un enfant est plus fine que celle d'un adulte"

La deuxième principale cause de brûlure est plus étonnante. Il s'agit de contact avec des objets très chauds, et plus particulièrement les fers à lisser : l'étude révèle que 57 enfants (4,7 % du total) s'étaient brûlés avec. Des appareils dont la température pouvant atteindre les 170 °C met une dizaine de minutes à redescendre, même après les avoir éteints. "La peau d'un enfant est beaucoup plus fine que celle d'un adulte, elle brûle donc plus vite et à des températures moins élevées", souligne Alison Kemp, principale auteur de l'étude.

Dans les deux cas, les risques sont plus importants lorsque les enfants atteignent un an, âge où ils commencent à se déplacer. "Les parents ne sont pas assez conscients des dangers, un enfant d’un an mesure entre 74 et 76 cm et arrive à la hauteur d'une table ou du plan de travail dans la cuisine", ajoute Alison Kemp. Les chercheurs appellent à une meilleure sécurisation d'objets domestiques comme les fers, fours et plaques et appellent à renforcer les campagnes de prévention auprès des parents. France, l'Inpes rappelle les consignes à suivre dans un livret disponible sur son site .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter