L'étude santé du jour : un Français sur deux n'a jamais fait de test auditif

L'étude santé du jour : un Français sur deux n'a jamais fait de test auditif

DirectLCI
DEPISTAGE - Une étude française menée à l'occasion de la 17ème Journée nationale de l'audition révèle qu'une personne sur deux n'a jamais fait contrôler son audition. Or, les risques de voir son ouïe se dégrader sont omniprésents.

A quand remonte votre dernier rendez-vous chez l'ORL ? Une étude Ipsos réalisée à l'occasion de la Journée nationale de l'audition révèle qu'un Français sur deux n'a jamais fait de test auditif. Alors qu’il semble normal de consulter un ophtalmologiste en cas de baisse de la vue, les Français rechignent beaucoup plus à se faire contrôler les oreilles. Ils reconnaissent pourtant l’impact des difficultés d’audition sur la qualité de vie (vie sociale, capacités scolaires, moral, l'autonomie).

La même enquête révèle ainsi que la perte de l'audition est une inquiétude pour 44 % des Français, avec la perte d’autonomie et de la vue. Comme certains autres sens, le système auditif s’use avec l’âge. Un phénomène appelé la presbyacousie. 12 % de la population serait affectée et seulement 7 % sont appareillés. Elle est pourtant dangereuse à plus d’un titre, car synonyme d’isolement. Deux grandes causes expliquent sa faible prise en compte : le coût de l’appareillage et le tabou social.

Le seuil limite trop souvent dépassé

Nos oreilles se dégradent également lorsqu'elles sont soumises à des pressions acoustiques . Mp3, concert, discothèque, cinéma, ordinateur… la quantité d’énergie sonore qu'elles reçoivent dépasse souvent la limite de nocivité établit entre 85 et 90 décibels. Une habitude dangereuse mais qui reste très répandue, notamment chez les 16-34 ans : 67 % des jeunes écoutent leur MP3 jusqu’à 4 heures par jour et 1 jeune sur 3 déclare écouter son baladeur au-dessus des normes préconisées.

Sur le lieu de travail aussi, les nuisances sonores sont omniprésentes. Et pas seulement dans des métiers connus pour cela (métallurgie, bâtiment). Rien d’étonnant donc si les troubles de l’audition constituent l'une des premières maladies professionnelles en France. Et l'une des plus coûteuses, d'après le ministère du Travail . Outre un rappel des conseils sur les règles de sécurité (casques de protection, bouchons d’oreilles…), la Journée nationale de l'audition donne l'opportunité de faire tester gratuitement son ouïe chez de nombreux partenaires .

Plus d'articles